...

Le nombre de cas signalés aux équipes PSE continue à augmenter, même si l'augmentation était moins forte durant cette période que les semaines précédentes. "Ceci est à interpréter avec une grande prudence", précise l'ONE dans son communiqué de presse, "et il s'agira d'attendre les données de la semaine suivante afin de vérifier s'il s'agit d'une tendance". Dans son analyse, l'ONE a constaté que l'augmentation concerne principalement les élèves de secondaire, les étudiants du supérieur hors universités, et les membres du personnel. Le nombre de cas chez les élèves de primaire et de maternelle a légèrement diminué.Par ailleurs, le motif de test le plus fréquent parmis les cas (48% des cas) reste l'apparition de symptômes potentiellement liés au Covid-19. Le second motif de test concerne les contacts dans la famille (27%).Seuls 16% des cas à l'école peuvent être considérés comme liés à une transmission au sein même de l'école."Ce pourcentage reste assez stable au cours des dernières semaines, correspondant à un peu moins d'un cas sur cinq", poursuit l'ONE.Quant au nombre d'élèves signalés avoir été mis en quarantaine, il s'élève à 5.820, ce qui correspond à 0.5% des élèves de l'enseignement fondamental et secondaire. Deux tiers des élèves mis en quarantaine le sont suite à un cas chez un autre élève de secondaire, et 22% des élèves mis en quarantaine le sont suite à un cas chez un membre du personnel de l'école (ce qui est en légère diminution par rapport à la semaine passée).