...

En cause, le budget des médicaments, qui gonfle trop vite. "Ce dérapage est principalement dû aux remboursements du traitement contre l'hépatite C de stade 3 et 4, que l'on avait sous-estimés. Lundi, la ministre proposera la création d'une task force avec les représentants des médecins et des mutualités, pour trouver des pistes permettant de dégager les 100 millions manquants, sans nuire aux patients", explique Els Cleemput, la porte-parole de Maggie De Block.Une mission qui ne devrait pas effrayer la ministre, qui a déjà planifié des réductions de dépenses de 3,2 milliards dans les soins de santé entre 2015 et 2018, selon son cabinet.