...

Les chercheurs américains ont suivi 561 collégiens pendant 3 ans, âgés d'environ 11 ans au départ. A l'inclusion dans l'étude, 30% des jeunes participants avaient déjà siroté un peu d'alcool, la plupart du temps sous la surveillance de leurs parents et à une occasion spéciale. Différents facteurs de " confusion " environnementaux et individuels (comportement, tempérament, histoire familiale) ont été pris en compte. L'analyse constate que ceux qui ont goûté à l'alcool dès l'âge de 11 ans sont cinq fois plus susceptibles de consommer une boisson alcoolisée complète et de devenir de " gros buveurs " vers 14-15 ans, et qu'ils courent quatre fois plus de risques de céder à la tendance du binge drinking ou de connaître l'ivresse. En conclusion, si un enfant ne va pas forcément devenir alcoolique parce qu'il a touché à un fond de verre de vin, les parents doivent néanmoins s'efforcer d'adresser un message clair et cohérent à leurs enfants et retarder au maximum l'âge du premier contact avec les boissons alcoolisées.