BioNTech collabore pour son vaccin avec le géant américain Pfizer. Leur vaccin était le premier disponible sur le marché européen. Comme d'autres fabricants, les deux entreprises ont annoncé ces dernières semaines une diminution des livraisons des doses.

L'accélération de la production est due en partie à des ajustements réalisés sur le site de production de Puurs, précise lundi Sierk Poetting à Der Spiegel. "Cela nous permet de revenir au plan initial pour l'UE."

La nouvelle ligne de production à Marburg, en Allemagne, a par ailleurs obtenu sa licence. Le réseau de production européen est donc passé de trois partenaires en décembre à 13 aujourd'hui. Il devrait encore s'étendre.

BioNTech promet une augmentation de la production de 50%. "Nous prévoyons de produire en 2021 deux milliards de doses pour répondre à l'augmentation de la demande mondiale", ajoute le directeur financier.

BioNTech collabore pour son vaccin avec le géant américain Pfizer. Leur vaccin était le premier disponible sur le marché européen. Comme d'autres fabricants, les deux entreprises ont annoncé ces dernières semaines une diminution des livraisons des doses. L'accélération de la production est due en partie à des ajustements réalisés sur le site de production de Puurs, précise lundi Sierk Poetting à Der Spiegel. "Cela nous permet de revenir au plan initial pour l'UE." La nouvelle ligne de production à Marburg, en Allemagne, a par ailleurs obtenu sa licence. Le réseau de production européen est donc passé de trois partenaires en décembre à 13 aujourd'hui. Il devrait encore s'étendre. BioNTech promet une augmentation de la production de 50%. "Nous prévoyons de produire en 2021 deux milliards de doses pour répondre à l'augmentation de la demande mondiale", ajoute le directeur financier.