" Depuis de nombreuses années, le prix de nombreux médicaments ne baisse pas, même s'ils sont déjà sur le marché depuis longtemps. Nous y apportons du changement : avec le "volume cliff", nous économiserons bientôt sur ces médicaments. Le patient payera dix millions d'euros en moins par an. ", précise la ministre Open-VLD. Il s'agit de médicaments hors-brevets.

Le volume cliff est l'une des cinq mesures de la ministre De Block approuvées par la commission de la Santé publique plus tôt la semaine dernière. " Outre l'économie de dix millions d'euros pour le patient, les cinq mesures permettent une économie de nonante-six millions d'euros par an pour l'État. Ces mesures entreront en vigueur le 1er avril 2019. "

Cette mesure est le résultat du système de " Volume Cliff " qui s'ajoute au " patent cliff ", à savoir la baisse automatique et importante du prix des médicaments une fois l'expiration du brevet au lieu de réductions successives comme auparavant. " Grâce au volume cliff, le prix de ces médicaments diminuera encore plus en fonction du volume vendu. Le prix de médicaments pour lesquels il n'existe pas d'alternative générique continuera ainsi également à baisser, ce qui n'était pas le cas jusqu'à maintenant. LE tout pour une économie de cinquante-cinq millions d'euros par an. "

Catégorie F

Un autre mécanisme est à l'oeuvre : le remboursement, deux après l'expiration du brevet, uniquement du médicament le moins cher en pharmacie. " Ce mécanisme est maintenant étendu aux médicaments délivrés en hôpital. En même temps, les médecins en hôpital seront obligés d'atteindre un certain pourcentage de 'médicaments les moins chers' dans leurs prescriptions."

Enfin, davantage de médicaments vont tomber sous la dénomination " bon marché ", une grande partie des réductions reçues par les hôpitaux sur le prix des médicaments retournera dans l'escarcelle de l'assurance des soins de santé et les médicaments de catégorie F seront aussi moins chers dès le 1er avril.