Le locataire de la Maison Blanche a ordonné à tous les Etats la levée progressive des restrictions d'âge afin que tous les Américains adultes, de plus de 18 ans, soient éligibles au vaccin d'ici le 1er mai. "C'est beaucoup plus tôt que prévu!", a-t-il souligné.

M. Biden a également mis en garde contre tout relâchement face au Covid-19, tout en martelant un message d'espoir et la promesse de "meilleurs jours à venir".

Les Etats-Unis démontreront bientôt qu'ils ont "vaincu l'une des périodes les plus sombres et les plus dures" de leur histoire, a-t-il encore déclaré.

"Ce virus a tué plus de personnes que lors de la Première guerre mondiale, la Deuxième guerre mondiale et la guerre du Vietnam", a-t-il souligné.

Il a évoqué une trajectoire permettant d'avoir "une bonne chance" de profiter d'un 4 juillet "festif", jour de fête nationale, au cours duquel les Américains pourraient se réunir en petits groupes autour du traditionnel barbecue.

"Ce combat est loin d'être terminé", a-t-il mis en garde avant de partager sa conviction que de "meilleurs jours" étaient à venir.

"Nous avons tous perdu quelque chose", a souligné le président américain, évoquant l'année écoulée. "Ce sont les petites choses de la vie qui sont les plus importantes et ce sont celles qui nous manquent".

Joe Biden, qui a dénoncé les attaques inacceptables contre les Américains d'origine asiatique, a également annoncé le déploiement de 4.000 soldats supplémentaires pour participer à la campagne de vaccination, portant leur nombre total à 6.000.

Le Covid-19 a fait plus de 2,6 millions de morts dans le monde, selon le dernier bilan établi par l'AFP.

Belga

Le locataire de la Maison Blanche a ordonné à tous les Etats la levée progressive des restrictions d'âge afin que tous les Américains adultes, de plus de 18 ans, soient éligibles au vaccin d'ici le 1er mai. "C'est beaucoup plus tôt que prévu!", a-t-il souligné. M. Biden a également mis en garde contre tout relâchement face au Covid-19, tout en martelant un message d'espoir et la promesse de "meilleurs jours à venir". Les Etats-Unis démontreront bientôt qu'ils ont "vaincu l'une des périodes les plus sombres et les plus dures" de leur histoire, a-t-il encore déclaré. "Ce virus a tué plus de personnes que lors de la Première guerre mondiale, la Deuxième guerre mondiale et la guerre du Vietnam", a-t-il souligné. Il a évoqué une trajectoire permettant d'avoir "une bonne chance" de profiter d'un 4 juillet "festif", jour de fête nationale, au cours duquel les Américains pourraient se réunir en petits groupes autour du traditionnel barbecue. "Ce combat est loin d'être terminé", a-t-il mis en garde avant de partager sa conviction que de "meilleurs jours" étaient à venir. "Nous avons tous perdu quelque chose", a souligné le président américain, évoquant l'année écoulée. "Ce sont les petites choses de la vie qui sont les plus importantes et ce sont celles qui nous manquent". Joe Biden, qui a dénoncé les attaques inacceptables contre les Américains d'origine asiatique, a également annoncé le déploiement de 4.000 soldats supplémentaires pour participer à la campagne de vaccination, portant leur nombre total à 6.000. Le Covid-19 a fait plus de 2,6 millions de morts dans le monde, selon le dernier bilan établi par l'AFP.Belga