...

" Les changements climatiques auront un grave impact sur la santé publique et sur notre système de santé, également en Belgique. En exécution du Plan national d'adaptation (2016-2020), une étude a dès lors été effectuée à la demande du SPF SPSCAE par Vito, Möbius et Sciensano, concernant les conséquences des changements climatiques sur le secteur de la santé en Belgique, avec un accent mis sur l'efficacité, le degré de mise en oeuvre et les limites des mesures existantes et prévues. En outre, les risques climatiques actuels et les risques à moyen (2050) et long terme (2100) pour le système de soins de santé ont également été identifiés ", peut-on lire dans la note présentée le 9 novembre en commission de la Santé publique de la Chambre.Plus concrètement, 61 actions ont été développées pour améliorer la résilience climatique du système de soins de santé, avec des recommandations aussi bien pour les décideurs que pour les acteurs du secteur de la santé en matière d'effets sur la santé liés à la chaleur; les maladies transmises par des vecteurs, l'eau ou la nourriture; les allergies et les maladies respiratoires; la santé mentale; le personnel et l'infrastructure des soins de santé; la gestion de crise et de risque; les données et la communication. " Une attention particulière a été accordée aux groupes vulnérables de la population. Ces recommandations constitueront la base de notre politique future ", précise le ministre. Un premier pas dans la bonne direction.