...

Les mesures d'économie prévues pointent notamment les honoraires médicaux. Le secteur devra faire des économies sur ce point de l'ordre de 105,3 millions d'euros l'an prochain. Concrètement, l'indexation prévue ne sera pas accordée aux secteurs qui affichent des dépassements: la biologie clinique (26 millions à économiser), l'imagerie médicale (37 millions), les prestations spéciales (18 millions), la chirurgie (16 millions), etc. Autre mesure: les dépenses pharmaceutiques seront rabotées de 94,2 millions d'euros. L'économie reposera essentiellement sur la diminution (-1,95%) du prix de toutes les spécialités pharmaceutiques remboursées, à partir du 1er avril 2013.Les autres mesures concernent notamment un contrôle des "gros prescripteurs", des conditionnements raisonnables, la dotation réduire de moitié pour le Fonds des accidents médicaux ou encore la diminution des dialyses à l'hôpital.