...

Selon le sondage, 52% des personnes interrogées par Langer Research associates s'opposent à la loi dans son entier, dont 41 "fortement", contre 41% qui la soutiennent dont un quart "fortement". 67% pense que la Cour suprême, qui se saisit du cas la semaine prochaine, doit l'abroger ou du moins enlever l'article qui rend obligatoire la conclusion d'un contrat d'assurance-santé. 70% des sondés déclarent avoir entendu des arguments critiques au cours des dernières semaines sur la loi, contre 19% qui ont entendu des arguments positifs. Des sondages précédents montrent que certains aspects de la loi sont appréciés, comme l'extension de la couverture des parents aux étudiants jusqu'à 26 ans, la suppression de clauses sur les maladies antérieures avant de contracter une assurance ou l'extension de la couverture pour ceux qui ne sont pas assurés, rappelle l'institut. L'article qui requiert l'obligation de contracter une assurance d'ici 2014 est le plus critiqué. 63% des démocrates soutiennent la loi, trois-quarts des républicains s'y opposent.