La Belgique a dépisté un total de 4.937 cas de contamination au Covid-19 (+ 668). Parmi les 668 nouveaux cas, 429 étaient en Flandre (64%), 176 en Wallonie (26%) et 57 à Bruxelles (9%). Les données sur le lieu de résidence ne sont pas disponibles pour six cas (1%).

Au total, la grande majorité des 4.937 cas détectés se situent en Flandre (61% avec 3.023 cas). Suivent la Wallonie (25% avec 1.234 cas) et Bruxelles (11% avec 545 cas). Pour 135 cas, les données sur le lieu de résidence ne sont pas disponibles.

Par province, le Limbourg (683 cas) ainsi que le Hainaut et le Brabant flamand (636 chacun) sont les plus touchés. La province d'Anvers compte aussi plus de 600 contaminations, tandis que les Flandres orientale et occidentale ainsi que Bruxelles en ont plus de 500. Du côté wallon, le Brabant accuse 203 infections, Liège 176, Namur 119 et le Luxembourg 100.

Ces données reposent sur les cas analysés et ne reflètent dès lors pas le nombre exact de contaminations dans le pays.

Au cours des dernières 24 heures, 434 personnes ont été hospitalisées en raison de leur infection au Covid-19 et 115 personnes ont pu quitter l'hôpital. Entre le 15 et le 24 mars, 2.308 patients contaminés ont été hospitalisés et 547 sont sortis de l'hôpital. Le nombre de nouvelles hospitalisations est reparti à la hausse après deux jours de baisse consécutifs.

La Belgique compte 178 décès dus au coronavirus. Cinquante-six personnes ont succombé dans les dernières 24 heures. Sciensano précise qu'il "s'agit des décès rapportés par les autorités, complétés à partir du 23 mars par les données transmises par les hôpitaux". Il souligne que les "notifications des décès peuvent avoir un délai de quelques jours".

Les personnes décédées se situent en majorité dans la tranche d'âge supérieure à 65 ans mais une part significative était âgée de 45 à 64 ans.

DERNIERS DEVELOPPEMENTS

Belgique

-Sur les quelque 1.500 lits à disposition en soins intensifs, 982 sont encore disponibles. Sur les 1.456 lits mis à disposition par les hôpitaux en soins intensifs pour accueillir les patients atteints de Covid-19, 474 sont actuellement utilisés. 982 restent donc disponibles, a assuré mercredi Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covid-19.

-Le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA) ne croit pas trop à une reprise des cours dans les écoles après les vacances de Pâques.

-Robert Vertenueil, président de la FGTB, et Raoul Hedebouw, porte-parole et député du PTB, ont tous deux exprimé mercredi matin en radio leur incompréhension face à une liste de secteurs "essentiels" jugée très (trop) étendue, et leur regret que certains employeurs ne semblent pas vouloir tenir compte des consignes de distanciation sociale pour éviter les risques de contamination entre travailleurs.

-Le quotidien économique et financier britannique Financial Times salue mercredi la manière dont la Belgique gère la crise du nouveau coronavirus. "Contrairement à ce que certains auraient pu penser, le gouvernement belge montre qu'un pays divisé peut encore apporter une réponse claire et déterminée à une crise nationale", conclut l'article des correspondants à Bruxelles, Jim Brunsden et Mehreen Khan. "Espérons que cela continue."

-La crise du coronavirus et son cortège de retombées économiques ont poussé l'Union wallonne des Entreprises (UWE) à avancer d'un mois son traditionnel point conjoncturel. Après avoir interrogé ses membres, elle a posé, ce mercredi, un constat: la récession est "inévitable" en Wallonie alors que 91% des employeurs et 96% des indépendants sondés voient leurs activités impactées par la pandémie.

Etranger

-Le prince Charles a été testé positif au coronavirus

-L'Allemagne a annoncé mercredi l'interdiction d'entrée sur son territoire des travailleurs saisonniers étrangers, afin de tenter de contrer la pandémie de nouveau coronavirus, malgré l'opposition d'un monde agricole en manque de main-d'oeuvre avant d'importantes récoltes.

-Les synagogues israéliennes vont devoir fermer leurs portes dans le cadre de nouvelles mesures, plus sévères, qui entreront en vigueur mercredi afin de lutte contre la propagation du coronavirus, rapporte la presse israélienne.

La Belgique a dépisté un total de 4.937 cas de contamination au Covid-19 (+ 668). Parmi les 668 nouveaux cas, 429 étaient en Flandre (64%), 176 en Wallonie (26%) et 57 à Bruxelles (9%). Les données sur le lieu de résidence ne sont pas disponibles pour six cas (1%). Au total, la grande majorité des 4.937 cas détectés se situent en Flandre (61% avec 3.023 cas). Suivent la Wallonie (25% avec 1.234 cas) et Bruxelles (11% avec 545 cas). Pour 135 cas, les données sur le lieu de résidence ne sont pas disponibles. Par province, le Limbourg (683 cas) ainsi que le Hainaut et le Brabant flamand (636 chacun) sont les plus touchés. La province d'Anvers compte aussi plus de 600 contaminations, tandis que les Flandres orientale et occidentale ainsi que Bruxelles en ont plus de 500. Du côté wallon, le Brabant accuse 203 infections, Liège 176, Namur 119 et le Luxembourg 100. Ces données reposent sur les cas analysés et ne reflètent dès lors pas le nombre exact de contaminations dans le pays. Au cours des dernières 24 heures, 434 personnes ont été hospitalisées en raison de leur infection au Covid-19 et 115 personnes ont pu quitter l'hôpital. Entre le 15 et le 24 mars, 2.308 patients contaminés ont été hospitalisés et 547 sont sortis de l'hôpital. Le nombre de nouvelles hospitalisations est reparti à la hausse après deux jours de baisse consécutifs. La Belgique compte 178 décès dus au coronavirus. Cinquante-six personnes ont succombé dans les dernières 24 heures. Sciensano précise qu'il "s'agit des décès rapportés par les autorités, complétés à partir du 23 mars par les données transmises par les hôpitaux". Il souligne que les "notifications des décès peuvent avoir un délai de quelques jours". Les personnes décédées se situent en majorité dans la tranche d'âge supérieure à 65 ans mais une part significative était âgée de 45 à 64 ans.DERNIERS DEVELOPPEMENTSBelgique-Sur les quelque 1.500 lits à disposition en soins intensifs, 982 sont encore disponibles. Sur les 1.456 lits mis à disposition par les hôpitaux en soins intensifs pour accueillir les patients atteints de Covid-19, 474 sont actuellement utilisés. 982 restent donc disponibles, a assuré mercredi Emmanuel André, porte-parole interfédéral Covid-19. -Le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA) ne croit pas trop à une reprise des cours dans les écoles après les vacances de Pâques.-Robert Vertenueil, président de la FGTB, et Raoul Hedebouw, porte-parole et député du PTB, ont tous deux exprimé mercredi matin en radio leur incompréhension face à une liste de secteurs "essentiels" jugée très (trop) étendue, et leur regret que certains employeurs ne semblent pas vouloir tenir compte des consignes de distanciation sociale pour éviter les risques de contamination entre travailleurs.-Le quotidien économique et financier britannique Financial Times salue mercredi la manière dont la Belgique gère la crise du nouveau coronavirus. "Contrairement à ce que certains auraient pu penser, le gouvernement belge montre qu'un pays divisé peut encore apporter une réponse claire et déterminée à une crise nationale", conclut l'article des correspondants à Bruxelles, Jim Brunsden et Mehreen Khan. "Espérons que cela continue."-La crise du coronavirus et son cortège de retombées économiques ont poussé l'Union wallonne des Entreprises (UWE) à avancer d'un mois son traditionnel point conjoncturel. Après avoir interrogé ses membres, elle a posé, ce mercredi, un constat: la récession est "inévitable" en Wallonie alors que 91% des employeurs et 96% des indépendants sondés voient leurs activités impactées par la pandémie.Etranger-Le prince Charles a été testé positif au coronavirus-L'Allemagne a annoncé mercredi l'interdiction d'entrée sur son territoire des travailleurs saisonniers étrangers, afin de tenter de contrer la pandémie de nouveau coronavirus, malgré l'opposition d'un monde agricole en manque de main-d'oeuvre avant d'importantes récoltes.-Les synagogues israéliennes vont devoir fermer leurs portes dans le cadre de nouvelles mesures, plus sévères, qui entreront en vigueur mercredi afin de lutte contre la propagation du coronavirus, rapporte la presse israélienne.