...

Selon l'ARES, il est prématuré de tirer de quelconques conclusions sur base de ces chiffres, une seconde session étant comme toujours prévue début septembre.Le test préalable aux études de médecine est organisé depuis trois ans. Il est obligatoire pour tous les étudiants souhaitant s'inscrire en 1er BAC de médecine, mais les résultats (éventuellement négatifs) n'ont pas d'effets contraignants.Celui-ci est en effet conçu comme un outil pédagogique à la disposition des étudiants pour leur permettre de se rendre compte de leurs éventuelles faiblesses dans les branches scientifiques, et dès lors de suivre au besoin des programmes de remédiation, voire choisir une autre filière de formation.Le seconde session de l'épreuve est déjà programmée pour le 2 septembre prochain.Le Parlement de la Fédération devrait définitivement adopter la semaine prochaine le projet de décret instaurant un filtre aux études de médecine.L'élaboration de cet examen de sélection, qui sera organisé en fin de 1er BAC, n'a pas conduit à la remise en cause du test préalable aux études de médecine. Celui-ci sera même étendu aux étudiants visant une formation en dentisterie.