...

"Nous avons donc dû attendre 2,5 ans pour qu'aujourd'hui, le Moniteur belge publie l'Arrêté royal de la ministre De Block qui confère aussi aux maîtres de stage non universitaires, le droit à une indemnité financière pour la formation des candidats spécialistes ", explique Marc Moens.Pour les années 2016 et 2017, le remboursement par mois civil et par maître de stage s'élèvera à 1.510,57 euros. "Ceci est le résultat des interventions obstinées de l'Absym au sein de la commission médico-mutualiste durant ces dernières années, martèle le syndicat. Nous avons fait en sorte qu'un nouveau système d'indemnité soit mis en place dès 2018. Celui-ci octroiera mensuellement une allocation de formation aux maîtres de stage non universitaires, pour chaque assistant formé. La base juridique de cette nouvelle réglementation est encore en cours d'élaboration."Grâce à cette mesure, peut-on lire dans l'AR, " une inégalité existante est supprimée avec les hôpitaux et les services de stage, qui bénéficient d'un financement par le biais du Budget des moyens financier (BMF), plus précisément les sous-parties B7A et B7B, en matière de développement, d'évaluation et d'application des nouvelles technologies médicales et/ou de formation des candidats spécialistes. "Les services de stage doivent être agréés par le SPF santé publique et les maîtres de stage doivent répondre à une série de conditions reprises dans l'AR.A.T.