"Au boulot", "Place aux actes", enjoignent les éditorialistes francophones au lendemain de la mise sur pied d'un gouvernement fédéral. Si "l'exploit de sceller un accord de gouvernement" est accueilli avec soulagement après près de 500 jours de crise politique, ce n'est pas pour autant un "jour de fête" aux yeux de ces observateurs. Les éditorialistes font en effet part d'"optimisme très modéré" face au "catalogue de bonnes intentions" des sept partis "Vivaldi" qui seront menés par le chef d'orchestre Alexander De Croo (Open Vld).

Le projet d'ordonnance permettant la création de réseaux locorégionaux mixtes publics privés devrait (enfin) passer ce vendredi au Parlement de la Cocom à Bruxelles. Le ministre Maron veut, entre autres, garantir une meilleure concertation avec les travailleurs des hôpitaux. Cela va-t-il plaire aux gestionnaires ?

L'accord de gouvernement De Croo I (rassemblant le PS, le sp.a, le MR, l'Open Vld, Ecolo, Groen et le CD&V) est tombé. Pandémie oblige, les soins de santé sont gâtés. Le futur gouvernement fédéral va nommer un commissaire dédié à la lutte contre le Covid-19 pour une période de 12 mois. Il prévoit une norme de croissance des soins de santé à la hausse à 2,5%, des suppléments d'honoraires " régulés " et l'avènement d'une génération " sans tabac ". Les soins de santé mentale seront harmonisés avec les autres. Les quotas de numéros Inami seront harmonisés entre Régions et déterminés chaque année au mois de mai.

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.

Newsletter

Abonnez-vous à nos newsletters

Cette semaine dans votre jdM

- Ouverture de postes médicaux d'orientation à Namur- GBO : "Les généralistes sont très créatifs"- Des solutions de détection à distance

Concours

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.