Le nombre d'infections quotidiennes au Sars-CoV-2 s'est élevé en moyenne à 2.852 entre le 4 et le 10 mai, ce qui représente une baisse de 4% par rapport à la période de sept jours précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour vendredi matin.

Les néerlandophones sont nettement plus enclins à la vaccination que les francophones. Si 71% des non-vaccinés du nord du pays sont favorables au vaccin contre le Covid-19, ils ne sont que 51% à l'être à Bruxelles et en Wallonie. A l'inverse, 38% des francophones refusent d'être vaccinés, contre seulement 20% des Flamands, selon le trentième rapport du baromètre de la motivation mis au point par l'UGent, l'UCLouvain et l'ULB, relayé vendredi par le journal Le Soir et les quotidiens Sudpresse.

Une semaine de la coeliaquie se déroule cette semaine jusqu'au 16 mai afin de sensibiliser le public à cette maladie auto-immune. Cette pathologie déclenchée par le gluten de céréales reste encore inconnue alors que son diagnostic est particulièrement important, soulignent mercredi la Société de la Coeliaquie (SBC) et la marque sans gluten Schär.

Les hôpitaux belges ont reçu de nouvelles instructions leur permettant de réduire la capacité de leurs soins intensifs réservée aux patients atteints du Covid-19. Cela n'est possible que sous certaines conditions et il doit être possible d'augmenter à nouveau rapidement le nombre de lits dédiés aux malades ayant contracté le coronavirus, indique mardi le SPF Santé publique.

Newsletter

Abonnez-vous à nos newsletters

Cette semaine dans votre jdM

- Ouverture de postes médicaux d'orientation à Namur- GBO : "Les généralistes sont très créatifs"- Des solutions de détection à distance

Concours

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.

Clinical Update

Voir les articles

Partner Content

Les Contenus Partenaires du Journal du Médecin offrent aux entreprises, organisations et organismes publics l'accès au réseau du Journal du Médecin. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.