Yetis in the Mist

06/07/17 à 22:00 - Mise à jour à 22:04

C'est il y a deux ans que Sabine et Eduard se sont rendus pour la première fois au Népal... et leur randonnée dans l'Annapurna leur a tellement plu qu'ils ont décidé de repartir dans la région cet automne. En plaçant la barre un cran plus haut au sens le plus littéral du terme, puisque c'est cette fois la région de l'Everest qu'ils s'apprêtent à explorer !

Yetis in the Mist

© Sabine Timmermans

"Nous n'avons plus 20 ans et je vous avoue franchement que, le soir, nous aspirons à un lit convenable, un bon matelas et un toit au-dessus de notre tête. Après six heures de marche en montagne, cela me semble bien mérité ", lance d'entrée de jeu Eduard Janssens. Seul problème, le Népal ne connaît pas les lits doubles. Qu'à cela ne tienne : pour leur première nuitée, à Pokhara, Sabine et Eduard ont tout simplement rapproché leurs couchettes pour pouvoir dormir ensemble ! Ce détail n'a toutefois pas échappé à leur guide népalais, qui s'est empressé d'avertir les lodges à chaque étape en leur demandant de placer les lits des Belgians côte à côte, relate le médecin en riant. " Une anecdote qui illustre parfaitement la diligence et l'hospitalité caractéristiques des Népalais... mais aussi, finalement, leur sens de l'humour. "

L'être humain dans toute sa spontanéité

Photographe amateur passionnée, Sabine Timmermans a un talent tout particulier pour les portraits. " Nous avions choisi de ne pas aller trop haut : le point culminant de notre parcours se situait à environ 3.000 mètres, ce qui nous semblait bien suffisant pour une première découverte ", relate Eduard. " Au-delà, la population devient aussi très clairsemée et on ne rencontre plus guère que des randonneurs et des sherpas, qui ne faisaient pas vraiment partie de notre cible. Tout au plus aurions-nous pu espérer apercevoir le yeti ! (rire). Mon épouse avait surtout envie de photographier des gens ordinaires et ce voyage a vraiment été une réussite à cet égard, car elle est parvenue dans ses portraits à capturer l'âme même du peuple népalais. Sur place, personne n'a refusé de se laisser photographier ou demandé à être payé, que du contraire. Certains étaient tellement honorés qu'ils allaient chercher toute leur famille ou nous invitaient chez eux. Autant de moments inoubliables... "

Les photos de Sabine témoignent à la fois d'une grande empathie et d'un talent social indéniable, tant elle s'entend à photographier l'humain dans toute sa spontanéité.

Au-delà des portraits, elle se passionne également pour les petits détails des paysages naturels ou urbains, qu'elle agrandit jusqu'à en faire des compositions presque abstraites... et elle réussit même avec brio à saisir l'impression du mouvement, un exercice notoirement difficile. Koen Van Mechelen, artiste et bon ami du couple, a choisi une dizaine de ses photos à imprimer en grand format - des images qui marquent littéralement la rétine !

Yetis in the Mist

© Sabine Timmermans

Dans la montagne, on respire !

" Ce qui nous a séduits, au final, c'est la combinaison de randonnées relativement éprouvantes dans des paysages spectaculaires et de cette culture extraordinaire que nous avons découverte sur place ", explique le Dr Janssens. " La coexistence pacifique du bouddhisme et de l'hindouisme fait du Népal une destination fascinante. Le contraste entre l'animation de Katmandou et la sérénité des montagnes n'aurait pas pu être plus grand. La capitale est une étape incontournable mais qu'il vaut mieux ne pas trop prolonger, eu égard aux gaz qui émanent des voitures et des générateurs au diesel : quand on regarde la ville de loin, on croirait presque qu'elle est prise dans une tempête de sable ! Mes collègues pneumologues népalais doivent avoir fort à faire - à supposer, du moins, que la population locale se fasse effectivement soigner. "

" Autant dire qu'en arrivant dans les montagnes, on a littéralement l'impression de respirer... et quel bonheur de se ressourcer ainsi en pleine nature ! Après plusieurs journées de marche, nous sommes arrivés au petit village de Ghandruk, où on nous avait promis une vue spectaculaire sur l'Annapurna et qui aurait dû être le point d'orgue de notre voyage. Malheureusement, l'endroit était plongé dans un brouillard tellement épais qu'on n'y aurait même pas distingué un yeti, alors que nous avions pourtant choisi la saison la plus propice aux vues spectaculaires ! Enfin, cela aura au moins permis à Sabine de prendre des photos très originales des montagnes dans la brume... et le lait de yak qu'on nous a servi n'en était pas moins bon. "

Les lodges aussi ont leur histoire, poursuit le médecin. " La plupart appartiennent à d'anciens gurkhas, de redoutables guerriers actifs dans l'armée britannique (comprenez, des mercenaires). Extrêmement bien payés durant leur carrière, ils sont nombreux à se reconvertir dans l'accueil des touristes à l'heure de la retraite : comme ils ont été habitués aux contacts avec les Occidentaux, ils sont aussi sensibles à leurs attentes et desiderata. C'est peut-être aussi un peu pour cela qu'en arrivant sur place, nous nous sommes immédiatement promis d'y revenir un jour... "

Dr Eduard Janssens

Dr Eduard Janssens

Notre voyageur au Népal

Pneumologue de profession, le Dr Eduard Janssens (°1959) travaille depuis 1990 au cabinet de pneumologie de Genk et au Ziekenhuis Oost Limburg. L'équipe de sept spécialistes devrait prochainement être renforcée par un huitième confrère, ce qui lui permettra de proposer une offre de qualité dans tous les domaines de la pneumologie.

Partager

"La coexistence pacifique du bouddhisme et de l'hindouisme fait du Népal une destination fascinante."

" Vous serez partout accueilli par des sourires et de joyeux saluts mille fois répercutés par le flanc des montagnes.

La puissance de la nature est un appel à l'humilité et à l'émerveillement, la confrontation avec le fruit de forces colossales, déployées à l'infini en un empire aux mille facettes, une oeuvre unique modelée au fil de millions d'années ".

Eduard et Sabine

Yetis in the Mist

© Sabine Timmermans

Yetis in the Mist

© Sabine Timmermans

En savoir plus sur:

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos