Le jeu de la vérité... si je mens

22/10/18 à 16:03 - Mise à jour à 16:02

Film de Fred Cavayé, Le jeu est avant tout celui d'un joyeux massacre...

Le jeu de la vérité... si je mens

Cinéma

Soir d'éclipse totale, un groupe d'amis de 30 ans parisiens, se trouve pour un souper coutumier. Des potes qui se connaissent depuis les primaires et disséminés dans des activités diverses, que reçoivent Vincent et Marie, couple de médecins.

Et tandis que l'astre lunaire s'envoile peu à peu, certaines en profitent pour exhiber la leur. Et c'est d'ailleurs toute leur vie privée et donc électronique qui va se voir exposer quand certains (mal lunés?) proposent un jeu de la vérité augmenté en posant les gsm sur la table et de lire et d'écouter les messages et appels reçus par chacun en cours de soirée...

Remake d'un film italien sorti en 2016, une comédie aux accents et résultats parfois dramatiques, Le jeu est un huis clos qui fait immanquablement penser au Dîner de cons ou à Cuisine et dépendance.

Car si les répliques et les rebondissements fusent dans cette joute verbale attablée qui fait plus que repasser les plats, elle connaît aussi ses moments touchants, tragiques et féroces.

Bien sûr si la mécanique de cet univers claustro phobique se doit d'être d'une précision d'horloger pour ne pas lasser (tout de même, le réalisateur semble avoir du mal à finir son film), elle repose surtout sur une excellente brochette de comédiens dont Roschy Zem,Vincent Elbaz, et Bénénice Béjo et notre Stéphane De Groodt en hôtes fatigués par la vie commune. Leur

" jeu " en vaut vraiment la chandelle...

Bernard Roisin