Le mal-être des infirmières accroît le risque d'erreurs médicales

Le mal-être des infirmières accroît le risque d'erreurs médicales

Plus de la moitié des infirmières américaines déclarent avoir une mauvaise santé physique et mentale. Et cette mauvaise santé, en particulier la dépression, est liée au risque de commettre des erreurs médicales. Telles sont les principales conclusions d'une étude nationale à grande échelle réalisée par l'Ohio State University.