Consommation de graisse et risque de cancer du poumon

Consommation de graisse et risque de cancer du poumon

Une forte consommation de graisse en général et de graisse non saturée en particulier est associée à un risque accru de cancer du poumon. Une forte consommation de graisse saturée est également associée à un risque accru chez les fumeurs.

Osimertinib : la révolution en marche

Osimertinib : la révolution en marche

Agnès Thomas - L'étude FLAURA révolutionne le monde des patients touchés dans le cancer pulmonaire non-à-petites-cellules (NSCLC) EGFR + et propose des perspectives encourageantes.

PACIFIC : un tsunami positif

PACIFIC : un tsunami positif

Pierre Dewaele - Les inhibiteurs de checkpoints immunitaires ont révolutionné la prise en charge de nombreux cancers. Les résultats de l'étude PACIFIC confirment leur positionnement dans le traitement des cancers pulmonaires non-à-petites-cellules (NSCLC).

Nivolumab vs chimiothérapie dans le NSCLC avancé avec plus que 5% de PD-L1

Nivolumab vs chimiothérapie dans le NSCLC avancé avec plus que 5% de PD-L1

Aucune différence dans la survie sans progression n'a été observée pour le nivolumab vs la chimiothérapie dans le traitement de première intention des patients atteints de NSCLC récurrent ou de stade IV. De même, aucune différence dans la survie globale n'a été notée, bien que plus de la moitié des patients traités par chimiothérapie ont reçu du nivolumab après la progression de la maladie.

NSCLC : le nivolumab quadruple le taux de survie à 5 ans

NSCLC : le nivolumab quadruple le taux de survie à 5 ans

C'est ce que révèlent les premières données de survie à long terme de patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) recevant du nivolumab en seconde ligne de traitement. Elles ont été présentées au congrès annuel de l'American Association for Cancer Research (AACR).

Identifier les cancers du poumon sensibles à l'immunothérapie anti-PD-1

Identifier les cancers du poumon sensibles à l'immunothérapie anti-PD-1

Grâce à une analyse des sous-types de cellules immunitaires dans le microenvironnement de la tumeur chez des patients atteints d'un adénocarcinome pulmonaire ou d'un carcinome épidermoïde, un sous-groupe immunitaire associé à une survie prolongée des patients a été identifié. Il peut en outre être pronostique de la réponse au nivolumab.

Prédicteurs de compliance à la chimiothérapie orale

Prédicteurs de compliance à la chimiothérapie orale

La satisfaction par rapport à la communication avec l'oncologue est le prédicteur le plus fort de la compliance chez les patients recevant des médicaments anticancéreux par voie orale. La réduction du fardeau pour la famille ou les amis est également prédictive de cette compliance à la chimiothérapie orale.

NSCLC, les non-fumeurs aussi

NSCLC, les non-fumeurs aussi

Une étude montre que pendant la période de 1990 à 2013, les non-fumeurs représentaient une proportion croissante de cas de NSCLC. Par contre, aucune augmentation significative de la proportion de cas de SCLC chez les non-fumeurs n'a été notée.

Osimertinib, le nouveau standard thérapeutique en seconde ligne pour le NSCLC EGFR T790M+

Dr Christian Cottriau - La présentation des résultats définitifs de l'étude AURA3 aura été un des grands moments du 'World Congress on Lung Cancer (WCLC 2016)', qui se déroulait à Vienne. Au cours d'une conférence de presse, retransmise à l'échelle mondiale, différents interlocuteurs, dont l'investigateur principal le Pr. Tony Mok (Chinese University, Hong Kong) et le Pr. Vassiliki Papadimitrakopoulos (MD Anderson, Texas, Etats-Unis) ont souligné l'importance des données récoltées qui font de l'osimertinib un premier choix dans le traitement de seconde ligne des cancers du poumon non à petites cellules (NSCLC), chez les patients T790M+.

In the pipeline

In the pipeline

Sous cette rubrique le BON veut vous informer des découvertes précliniques, des tout débuts du développement d'une ou de plusieurs molécules. Ou de leur fin. Ce sera peut-être l'oncologie ou l'hématologie de demain. Ou pas. Dans cette édition nous nous intéresserons en particulier à l'approbation de médicaments par la FDA et l'EMA dans l'UE. Notons l'échec du palifosfamide dans l'une de ses indications.