Un choix cornélien

Un choix cornélien

Dr Jacques Ninane - Souvenez-vous, c'était en 2001, date de la mise sur le marché de l'imatinib, la première molécule ciblée dans le traitement d'une maladie maligne, en l'occurrence la leucémie myéloïde chronique. Cette molécule a littéralement révolutionné le traitement de la LMC. Depuis lors il y en eu d'autres. La question qui se pose à l'heure actuelle est la durée du traitement. En d'autres termes peut-il être arrêté et, si oui, quand ?

La réduction des doses et l'arrêt des inhibiteurs de la tyrosine kinase gagnent du terrain dans la leucémie myéloïde chronique

La réduction des doses et l'arrêt des inhibiteurs de la tyrosine kinase gagnent du terrain dans la leucémie myéloïde chronique

Les inhibiteurs de tyrosine kinase, tels que l'imatinib, le nilotinib et ledasatinib ont révolutionné le traitement de la leucémie myéloïde chronique (LMC). Un pourcentage important de patients obtiennent des rémissions moléculaires complètes et de longue durée avec ces agents. Plus récemment, des études ont évalué la faisabilité d'utiliser des doses plus faibles d'inhibiteurs de la tyrosine kinase et/ou d'arrêter le traitement totalement, motivées en partie en raison des inquiétudes des patients et des investigateurs quant aux effets secondaires et aux coûts de ces médicaments.