Cancer de la prostate. Pas de risque cardiovasculaire accru avec les anti-androgènes

Cancer de la prostate. Pas de risque cardiovasculaire accru avec les anti-androgènes

De nombreux rapports ont souligné les risques cardiovasculaires des analogues de la GH-RH dans les cancers de la prostate. Mais ces résultats sont battus en brèche par des méta-analyses qui ne révèlent pas d'association entre anti-androgènes et risques cardiovasculaires, même chez des sujets à haut risque.