Encorafénib plus binimétinib : nouveau traitement des mélanomes

Encorafénib plus binimétinib : nouveau traitement des mélanomes

Cette étude randomisée, ouverte, de phase 3, conduite dans 162 hôpitaux répartis dans 28 pays, a inclus 577 patients souffrant d'un mélanome cutané histologiquement confirmé, localement invasif (stade IIIB, IIIC ou IV), non résécable ou métastasé. D'autres caractéristiques étaient une mutation BRAFV600E ou BRAFV600K et un indice de performance de l'ECOG (Eastern Cooperative Oncology Group) de 0 ou 1.

Lenvatinib vs sorafénib dans le carcinome hépatocellulaire inopérable

Lenvatinib vs sorafénib dans le carcinome hépatocellulaire inopérable

Dans un essai de non-infériorité de phase III, le lenvatinib en première intention n'est pas inférieur au sorafénib en ce qui concerne la survie globale des patients atteints d'un carcinome hépatocellulaire non résécable. La survie sans progression est plus longue avec le lenvatinib.