Une faible masse musculaire synonyme de pronostic défavorable après une gastrectomie

07/09/17 à 10:00 - Mise à jour à 06/09/17 à 16:13

La masse musculaire, déterminée en préopératoire par CT-scan, constitue un facteur déterminant très utile pour prédire à la fois la survie globale et la survie spécifique au cancer chez les patients subissant une gastrectomie dans le cadre d'un cancer de l'estomac. Cette étude souligne l'importance de traiter la sarcopénie dès avant l'intervention, au moyen de conseils nutritionnels et de mesures diététiques.

...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous pour avoir accès au contenu de ce site.* Et en plus, lisez 4 articles gratuits chaque mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré * Le journal du Médecin, Belgian Oncology News, jm update Spécialiste sont des magazines médicaux. La Loi belge stipule que seuls les médecins et prestataires de soins avec un numéro Inami peuvent le consulter. Ceci vaut aussi pour ce site.
ou

Accès illimité à tous les articles pour les membres du Club du journal du Médecin.

Je deviens membre Je suis membre