Une cardiotoxicité plus fréquente qu'on le pensait après le traitement par trastuzumab

07/09/17 à 10:00 - Mise à jour à 06/09/17 à 16:13

Une étude canadienne démontre que la cardiotoxicité consécutive à un traitement par trastuzumab pour un cancer mammaire dans une population hors étude dépasse les 5% mentionnés dans les méta-analyses d'études cliniques. L'identification et le traitement précoces de ces patientes sont importants pour prévenir une cardiotoxicité irréversible et améliorer la survie après un cancer mammaire.

...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous pour avoir accès au contenu de ce site.* Et en plus, lisez 4 articles gratuits chaque mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré * Le journal du Médecin, Belgian Oncology News, jm update Spécialiste sont des magazines médicaux. La Loi belge stipule que seuls les médecins et prestataires de soins avec un numéro Inami peuvent le consulter. Ceci vaut aussi pour ce site.
ou

Accès illimité à tous les articles pour les membres du Club du journal du Médecin.

Je deviens membre Je suis membre