Le test HPV dépiste plus de lésions précancéreuses que le frottis du col

13/02/13 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Le HPV test confirme de meilleures performances que le frottis classique en première intention pour le dépistage des lésions cervicales précancéreuses. Dans cette étude incluant 2 cohortes de plus de 100.000 patientes, pendant la durée du suivi (5 ans), 1 010 lésions précancéreuses ou cancéreuses ont été dépistées dans le groupe bénéficiant du HPV test en première intention, et 701 dans le groupe cytologie. Pour les lésions CIN 1, le hazard ratio est de 1,53 (intervalle de confiance à 95 % de 1,33 à 1,78). Il est de 1,54 (1,33 à 1,78) pour les CIN 2, 1,32 (1,09 à 1,59) pour les CIN 3 ou les adénocarcinomes in situ (AIS), et enfin, de 0,81 (0,48 à 1,37) pour les cancers cervicaux. Le taux cumulé de détection est de 0,0057 chez les 25-34 ans dépistées par le test HPV et de 0,0046 pour le sous-groupe du même âge dépisté par cytologie classique. Pour les patientes de 35 ans et plus, ces taux cumulés sont de 0,0022 et de 0,0017 respectivement.

...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous pour avoir accès au contenu de ce site.* Et en plus, lisez 4 articles gratuits chaque mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré * Le journal du Médecin, Belgian Oncology News, jm update Spécialiste sont des magazines médicaux. La Loi belge stipule que seuls les médecins et prestataires de soins avec un numéro Inami peuvent le consulter. Ceci vaut aussi pour ce site.
ou

Accès illimité à tous les articles pour les membres du Club du journal du Médecin.

Je deviens membre Je suis membre
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos