Le bévacizumab associé à une chimiothérapie ne présente aucun intérêt dans le NSCLC résécable et détecté à un stade précoce

18/01/18 à 10:00 - Mise à jour à 16/01/18 à 15:38

Cette étude montre que, malgré l'utilité avérée du bévacizumab en complément à la chimiothérapie à base de platine chez les patients atteints d'un cancer du poumon métastatique, aucune amélioration n'est observée en termes de survie sans récidive ou de survie globale chez les patients souffrant d'un cancer bronchique non à petites cellules résécable et détecté à un stade précoce. Le bévacizumab n'est donc pas recommandé dans ce groupe de patients, notamment aussi en raison de l'augmentation des effets indésirables.

...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous pour avoir accès au contenu de ce site.* Et en plus, lisez 4 articles gratuits chaque mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré * Le journal du Médecin, Belgian Oncology News, jm update Spécialiste sont des magazines médicaux. La Loi belge stipule que seuls les médecins et prestataires de soins avec un numéro Inami peuvent le consulter. Ceci vaut aussi pour ce site.
ou

Accès illimité à tous les articles pour les membres du Club du journal du Médecin.

Je deviens membre Je suis membre