La réduction des doses et l'arrêt des inhibiteurs de la tyrosine kinase gagnent du terrain dans la leucémie myéloïde chronique

09/02/17 à 10:23 - Mise à jour à 10:24

Les inhibiteurs de tyrosine kinase, tels que l'imatinib, le nilotinib et ledasatinib ont révolutionné le traitement de la leucémie myéloïde chronique (LMC). Un pourcentage important de patients obtiennent des rémissions moléculaires complètes et de longue durée avec ces agents. Plus récemment, des études ont évalué la faisabilité d'utiliser des doses plus faibles d'inhibiteurs de la tyrosine kinase et/ou d'arrêter le traitement totalement, motivées en partie en raison des inquiétudes des patients et des investigateurs quant aux effets secondaires et aux coûts de ces médicaments.

...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous pour avoir accès au contenu de ce site.* Et en plus, lisez 4 articles gratuits chaque mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré * Le journal du Médecin, Belgian Oncology News, jm update Spécialiste sont des magazines médicaux. La Loi belge stipule que seuls les médecins et prestataires de soins avec un numéro Inami peuvent le consulter. Ceci vaut aussi pour ce site.
ou

Accès illimité à tous les articles pour les membres du Club du journal du Médecin.

Je deviens membre Je suis membre