Cancer de la prostate. Surveillance active à réserver aux patients à faible risque ?

04/03/15 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Le Dr Andrew Loblaw (Université de Toronto, Canada) a présenté à l'ASCO-GU des données canadiennes qui suggèrent qu'il y a augmentation du risque de décès lorsque la surveillance active est utilisée pour suivre des patients avec un diagnostic de cancer de la prostate à risque intermédiaire par rapport à ceux qui présentent un risque faible.

...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous pour avoir accès au contenu de ce site.* Et en plus, lisez 4 articles gratuits chaque mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré * Le journal du Médecin, Belgian Oncology News, jm update Spécialiste sont des magazines médicaux. La Loi belge stipule que seuls les médecins et prestataires de soins avec un numéro Inami peuvent le consulter. Ceci vaut aussi pour ce site.
ou

Accès illimité à tous les articles pour les membres du Club du journal du Médecin.

Je deviens membre Je suis membre