Journée mondiale contre le cancer: pour qui? Pourquoi?

Dr Jacques Ninane - Le saviez-vous ? On estime à 14,1 millions le nombre de nouveaux cas de cancer diagnostiqués dans le monde en 2012, et le nombre de personnes atteintes d'un cancer devrait continuer à augmenter, avec un chiffre de nouveaux cas estimés à près de 24 millions en 2035.

Lignes directrices pour la gestion des effets secondaires de l'immunothérapie

Lignes directrices pour la gestion des effets secondaires de l'immunothérapie

Les patients qui reçoivent des inhibiteurs des points de contrôle immunitaire peuvent éprouver un ensemble unique d'effets secondaires. Ces effets secondaires peuvent toucher plusieurs organes du corps et, bien qu'ils soient généralement bénins, des réactions parfois graves, irréversibles ou même mortelles peuvent survenir.

Survenue d'un cancer après une transplantation cardiaque

Survenue d'un cancer après une transplantation cardiaque

Plus de 10 % des patients adultes qui ont subi une greffe du coeur développent entre la 1ère et la 5e année suivant la transplantation une affection maligne. L'incidence des tumeurs malignes post-transplantation croît avec le temps, l'augmentation la plus importante concernant les cancers cutanés.

Immunothérapie du mélanome, l'âge n'est pas un obstacle. Au contraire.

Immunothérapie du mélanome, l'âge n'est pas un obstacle. Au contraire.

Dans une étude monocentrique, sur 92 patients traités par immunothérapie pour un mélanome métastatique 54 étaient relativement jeunes (en moyenne 48 ans) et 38 avaient plus de 65 ans (en moyenne 74 ans). Les patients les plus âgés ont eu un meilleur pronostic, en termes de survie globale et de survie sans progression.

Lenvatinib vs sorafénib dans le carcinome hépatocellulaire inopérable

Lenvatinib vs sorafénib dans le carcinome hépatocellulaire inopérable

Dans un essai de non-infériorité de phase III, le lenvatinib en première intention n'est pas inférieur au sorafénib en ce qui concerne la survie globale des patients atteints d'un carcinome hépatocellulaire non résécable. La survie sans progression est plus longue avec le lenvatinib.

Thé trop chaud, alcool et cigarettes. Un mélange détonnant.

Thé trop chaud, alcool et cigarettes. Un mélange détonnant.

Consommer du thé chaud ou bouillant est associé à un risque 5 fois plus élevé de cancer de l'oesophage chez les personnes qui consomment aussi de l'alcool et fument des cigarettes. Inversement, s'abstenir de thé chaud ou bouillant peut être bénéfique pour prévenir le cancer de l'oesophage chez les personnes qui boivent trop d'alcool ou qui fument.

Le pembrolizumab est actif dans le carcinome thymique

Le pembrolizumab est actif dans le carcinome thymique

Dans une étude de phase II monocentrique, il est apparu que le pembrolizumab produisait des réponses durables chez les patients atteints d'un carcinome thymique récurrent. Une réponse a été observée chez 22,5% des patients, en ce compris chez 6 sur 10 avec une expression PD-L1 élevée. Une toxicité auto-immune sévère est survenue chez 15% des patients.

Le docétaxel dans le cancer de la prostate: 'Win-Win-Win'

Le docétaxel dans le cancer de la prostate: 'Win-Win-Win'

L'adjonction du docétaxel à l'hormonothérapie standard dans le cancer de la prostate métastatique et non métastatique est une solution triplement gagnante car elle améliore la qualité de vie globale des patients, réduit la nécessité d'un traitement ultérieur et est pécuniairement rentable.

Traitement antiandrogénique dans le cancer de la prostate non métastatique résistant à la castration

Traitement antiandrogénique dans le cancer de la prostate non métastatique résistant à la castration

Les résultats de l'essai de phase III PROSPER chez des patients atteints d'un cancer de la prostate non métastatique résistant à la castration montrent que l'utilisation de l'enzalutamide couplée à une thérapie de privation androgénique (ADT) réduit de manière significative le risque de développer des métastases ou le décès de 71% par rapport à l'ADT seul.

Recommandations sur la prise en charge des cancers de l'endomètre

Recommandations sur la prise en charge des cancers de l'endomètre

Dans le monde, environ 200.000 cas des cancers du corps de l'utérus apparaissent chaque année. L'ESMO (European Society of Medical Oncology, l'ESGO (European Society of Gynaecological Oncology et l'ESTRO (European SocieTy for Radiotherapy and Oncology) viennent de publier conjointement de nouvelles recommandations pour leur prise en charge.

Peut-on parler de guérison après le traitement d'un cancer du sein localisé ?

Peut-on parler de guérison après le traitement d'un cancer du sein localisé ?

Malgré les progrès thérapeutiques permanents en cancérologie, l'emploi du terme de guérison vis-à-vis des patients reste controversé, celui de rémission étant privilégié. L'objectif de la recherche résumée ci-dessous visait à explorer la diversité des usages et du sens donné à la guérison par les oncologues.

Cancer du côlon : la chirurgie laparoscopique donne de meilleurs résultats

Cancer du côlon : la chirurgie laparoscopique donne de meilleurs résultats

Dans cette étude rétrospective, on a effectué une analyse statistique chez 398 patients consécutifs, qui avaient subi une résection colique curative pour un carcinome colique de stade I à III entre janvier 2006 et décembre 2013. On avait pratiqué une chirurgie ouverte chez 133 patients et une résection laparoscopique chez 265 autres patients.

La chimiothérapie doit débuter dans les 6 semaines suivant une mammectomie

La chimiothérapie doit débuter dans les 6 semaines suivant une mammectomie

Après une mammectomie, il est préférable de débuter la chimiothérapie dans les 6 semaines chez les patientes négatives pour les récepteurs hormonaux. Ce délai est moins important pour la radiothérapie. On a analysé les données de 3390 patientes souffrant d'un cancer du sein, incluses dans 3 études cliniques portant sur une chimiothérapie adjuvante après une mammectomie.

Cancer diagnostiqué pendant la grossesse : impacts obstétricaux et néonatals

Cancer diagnostiqué pendant la grossesse : impacts obstétricaux et néonatals

L'utilisation de chimiothérapie pendant la grossesse a augmenté au cours de ces 20 dernières années et les enfants exposés à la chimiothérapie prénatale sont plus susceptibles de développer des complications, comme la dysmaturité et l'admission dans une unité de soins intensifs néonatals.

Effet synergique de l'immunothérapie et des bêtabloquants dans le mélanome métastatique

Effet synergique de l'immunothérapie et des bêtabloquants dans le mélanome métastatique

Les patients atteints d'un mélanome métastatique sous immunothérapie mais prenant en parallèle, pour une autre pathologie, une certaine classe de bêtabloquants (en particulier un bêtabloquant non sélectif comme le propranolol) ont une meilleure survie que les patients sous immunothérapie seule.

L'apalutamide diffère les métastases du cancer de la prostate de plus de 2 ans

L'apalutamide diffère les métastases du cancer de la prostate de plus de 2 ans

Les résultats de l'étude de phase III SPARTAN contrôlée par placebo suggèrent que l'apalutamide est un traitement efficace pour les hommes atteints d'un cancer de la prostate non métastatique résistant à la castration et présentant un risque élevé de développer des métastases et pour qui aucun traitement approuvé n'existe.