to be up-to-date...

© jdm

Améliorations impressionnantes dans la SEP, et pourtant...

Améliorations impressionnantes dans la SEP, et pourtant...

La sclérose en plaques (SEP) est habituellement divisée en trois formes : rémittente, secondaire progressive et primaire progressive. Mais dans les faits, la SEP est considérée comme une maladie unique, avec des phénotypes cliniques différents et dans laquelle varie au cours de la maladie l'équilibre entre les mécanismes physiopathologiques sous-jacents. Le Dr Barbara Willekens, neurologue et spécialiste de la SEP (UZA), nous éclaire.

Traitement des MICI : en avant toutes !

Traitement des MICI : en avant toutes !

Avec l'arrivée de nouveaux médicaments plus sûrs, les patients atteints d'une maladie inflammatoire de l'intestin (MICI, qui incluent la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse) sont exempts de symptômes sans prendre les immunosuppresseurs classiques ni les corticoïdes. Certains sont même en rémission. Durant la Digestive Disease Week, début mai, une étude a montré qu'il est encore possible de faire mieux.

L'hypertension : un problème qui reste important et fréquent

L'hypertension : un problème qui reste important et fréquent

Bien qu'il n'y ait actuellement aucun changement majeur dans son traitement, l'hypertension artérielle reste un problème majeur et mérite encore toute l'attention. " Nous ignorons chez beaucoup de personnes qu'elles sont hypertendues, et chez celles qui ont été dépistées, il y en a encore beaucoup chez lesquelles nous ne parvenons pas à contrôler la pression sanguine ", affirme d'emblée le Pr Thomas Vanassche (cardiologue, UZ Louvain).

Asthme, les temps changent

Asthme, les temps changent

Il s'avère de plus en plus que les différents phénotypes biologiques d'asthme mettent à mal l'idée d'une prise en charge uniforme pour tous les malades. Les récentes données obtenues dans des populations d'asthmatiques sélectionnées sur des critères biologiques stricts vont dans le sens de choix thérapeutiques personnalisés.

Pensez à temps à la malaria et à la prophylaxie chez les voyageurs

Pensez à temps à la malaria et à la prophylaxie chez les voyageurs

Le paludisme reste la maladie tropicale la plus meurtrière en Belgique. Ces décès sont dus d'une part au fait que le patient lui-même confond ses symptômes avec ceux de la grippe, et ne voit donc pas la gravité de son état, et d'autre part au fait que le médecin ne pense pas à la possibilité du paludisme.

Vers un traitement définitif de la maladie de Parkinson ?

Vers un traitement définitif de la maladie de Parkinson ?

Voilà 200 ans, le Dr James Parkinson publiait son essai sur " la paralysie agitante ", une combinaison de différents symptômes, appelée plus tard par le Dr Charcot " maladie de Parkinson ", que nous connaissons aujourd'hui. Il a aussi attendu avec impatience un traitement définitif de cette maladie qu'il décrit comme douloureuse et dramatique. A l'heure actuelle, où en sommes-nous?

Hypertension pulmonaire : à ne pas négliger !

Hypertension pulmonaire : à ne pas négliger !

L'hypertension pulmonaire, en raison de l'augmentation progressive des résistances artérielles pulmonaires, conduit à une insuffisance cardiaque droite et au décès. Ces dernières années, les progrès réalisés dans l'épidémiologie et la compréhension des mécanismes physiopathologiques ont permis une meilleure classification clinique et ainsi une meilleure prise en charge. Nous avons fait le point avec le Pr Jean-Luc Vachiéry, de l'Hôpital Erasme.

Remédiation fonctionnelle dans le trouble bipolaire : de quoi s'agit-il ?

Remédiation fonctionnelle dans le trouble bipolaire : de quoi s'agit-il ?

La plus grande menace chez les patients présentant un trouble bipolaire est la rechute. Ainsi, le problème persistant de la mauvaise observance des traitements donne du fil à retordre aux thérapeutes. A l'hôpital psychiatrique de Duffel (service universitaire, UZA), les patients bipolaires peuvent dès lors intégrer un programme d'aide via la remédiation fonctionnelle.

Vaccinations : où en sommes-nous en 2017 ?

Vaccinations : où en sommes-nous en 2017 ?

La prévention de maladies infectieuses par vaccination est en perpétuelle évolution. Pour en savoir plus, nous avons rencontré le Dr Yves Van Laethem, spécialiste en vaccinologie et chef de clinique au service des maladies infectieuses du CHU Saint-Pierre à Bruxelles.

Insomnie chronique : quelle prise en charge en 2017 ?

Insomnie chronique : quelle prise en charge en 2017 ?

CENTRE DU SOMMEIL A proprement parler, le diagnostic clinique de l'insomnie est posé chez un patient qui se plaint d'un mauvais sommeil avec un impact pendant la journée. Un test systématique du sommeil n'est pas nécessaire, excepté pour identifier les troubles sous-jacents pouvant interférer. Le Dr Ann Van Gastel, du Centre du sommeil à l'UZ d'Anvers, nous donne plus de détails.

Saignements vaginaux abondants

Saignements vaginaux abondants

La ménorragie (menstruations abondantes) est une affection fréquente dont la prévalence augmente avec l'âge. Il existe heureusement de nombreux traitements efficaces, que le Pr Johan Verhaeghe (UZ/KU Leuven) nous présente brièvement.

La vaccination contre le HPV est-elle déjà au point en Belgique ?

La vaccination contre le HPV est-elle déjà au point en Belgique ?

Le papillomavirus humain (HPV) est responsable d'une morbi-mortalité significative à l'échelle mondiale. Le lancement du vaccin HPV nonavalent offrant une protection étendue nous invite à revoir notre politique de santé. Le Dr Mireille Merckx (UZ Gent) demande son remboursement à la fois pour les filles et pour les garçons, et recommande de vacciner les enfants victimes d'abus sexuels.

Maladies de surcharge lysosomale : un avenir prometteur

Maladies de surcharge lysosomale : un avenir prometteur

Commençons par la bonne nouvelle : à partir du 1er avril, le migalastat, un traitement oral de première ligne contre la maladie de Fabry, sera remboursé. Cette petite molécule agit comme un " chaperon ". Le professeur François Eyskens, CEMA (Centre des Maladies Métaboliques Héréditaires), de l'UZ d'Anvers, nous en explique le processus.

DMLA sèche ou humide : la prise en charge actuelle en pratique

DMLA sèche ou humide : la prise en charge actuelle en pratique

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) peut être comparée à une maladie cardiovasculaire, ce qui explique la similitude des mesures préventives : alimentation saine, exercice physique suffisant et contrôle des facteurs de risque.

Constipation : pas une mince affaire

Constipation : pas une mince affaire

La constipation constitue une plainte fréquente des patients ; que celle-ci soit justifiée par la clinique ou non, elle conduit souvent à une automédication parfois délétère. Le Pr André Van Gossum (Hôpital Erasme - ULB, Bruxelles) fait le point pour nous.

Épilepsie : bien évaluer les risques

Épilepsie : bien évaluer les risques

L'épilepsie a récemment fait la une du fait de malformations apparues chez des enfants de femmes enceintes traitées par valproate. L'effet de ce traitement sur le foetus est connu depuis longtemps, mais ces dernières années, on a assisté à une réelle prise de conscience avec la publication de nouvelles données. Le Dr Sarah Weckhuysen, neurologue UZA, nous en dit plus sur la question, et sur bien d'autres encore.

Traitement de la goutte : éviter les erreurs

Traitement de la goutte : éviter les erreurs

La goutte est le type d'arthrite le plus fréquent chez l'adulte, touchant plus souvent l'homme que la femme. Et son incidence ne fait qu'augmenter. Bien qu'il existe une prise en charge efficace de la maladie, les patients sont sous-traités et les thérapies sont souvent mal administrées. Le Dr Jan Lenaerts (Reuma-Instituut, Hasselt) fait le point sur les nouvelles recommandations européennes de 2016 et leur capacité d'améliorer le traitement de la goutte.

L'ostéo-arthrite : plus de questions que de réponses...

L'ostéo-arthrite : plus de questions que de réponses...

Un entretien avec le Pr Dirk Elewaut, Chef du service de rhumatologie à l'UZ Gent, révèle que la physiopathologie et le traitement de l'ostéo-arthrite nécessitent encore bien des études scientifiques et cliniques. À mesure que les connaissances progressent, il s'avère que l'affection articulaire la plus fréquente couvre en fait un groupe hétérogène de phénotypes cliniques.

RGO : une large place pour le MG...

RGO : une large place pour le MG...

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) apparait pour beaucoup comme une pathologie banale que l'on peut prendre en charge assez facilement, comme l'explique le Pr Jacques Devière (Hôpital Erasme-ULB). Toutefois, elle mérite que l'on s'y attarde par ses aspects parfois très spécifiques.

Clinical update : BPCO, l'ère de la médecine prédictive personnalisée est en bon chemin

Clinical update : BPCO, l'ère de la médecine prédictive personnalisée est en bon chemin

Selon les dernières données disponibles de l'OMS, la BPCO fait toujours partie du top cinq dans le classement mondial des causes de mortalité. Une constance qui peut donner l'impression que peu de progrès ont été faits et que les efforts de recherche sont vains. Une impression que ne partage absolument pas le professeur Renaud Louis, chef du service de pneumologie-allergologie du CHU du Sart-Tilman à Liège, qui nous a confié dans une interview plusieurs raisons d'être optimiste.