Régulier et modéré, l'exercice serait un excellent anti-inflammatoire

Régulier et modéré, l'exercice serait un excellent anti-inflammatoire

Cette étude bouscule l'idée reçue que le repos est nécessaire en cas d'inflammation, notamment de l'arthrose de genou. Une activité physique modérée est au contraire recommandée et le mécanisme par lequel les bénéfices anti-inflammatoires se produisent est désormais élucidé.

Soins intensifs : du vélo de lit pour éviter l'atrophie des muscles

Soins intensifs : du vélo de lit pour éviter l'atrophie des muscles

Des chercheurs de l'université McMaster (Canada) ont eu l'idée d'une nouvelle technique efficace et sans danger qui pourrait aider les patients alités en soins intensifs à récupérer plus rapidement, tout en minimisant leur perte musculaire.

Lésions articulaires du genou : la solution pend-t-elle sous le nez ?

Lésions articulaires du genou : la solution pend-t-elle sous le nez ?

Nul besoin parfois d'aller regarder plus loin que le bout de son nez pour trouver une solution thérapeutique. Des chercheurs de l'hôpital universitaire de Bâle ont en effet peut-être trouvé un moyen original d'accélérer la guérison des blessures du genou : l'auto-greffe de cellules du cartilage nasal.

Un sixième sens serait caché dans nos gènes...

Un sixième sens serait caché dans nos gènes...

Particulièrement développée chez les danseurs ou les gymnastes par exemple, la proprioception est une sorte de sixième sens qui permet au cerveau d'avoir une conscience plus ou moins précise de la place occupée par le corps dans l'espace. Selon une étude américaine, cette faculté serait inscrite dans nos gènes.

Découverte d'une nouvelle maladie inflammatoire

Découverte d'une nouvelle maladie inflammatoire

Des chercheurs de l'Institut américain de recherches sur le génome humain ont découvert une nouvelle maladie inflammatoire rare, l'otulipénie, qui est due à un dysfonctionnement du gène Otulin, présent sur le chromosome 5. Ces mutations ont pu être identifiées chez quatre enfants issus de familles pakistanaises et turques présentant des éruptions cutanées inexpliquées et une inflammation des articulations.

L'aquagym, un sport particulièrement adapté à l'arthrose du genou

L'aquagym, un sport particulièrement adapté à l'arthrose du genou

Les bienfaits de l'eau sur l'arthrose sont depuis longtemps démontrés. Et, selon une nouvelle étude finlandaise, l'aquagym, un sport doux et complet qui permet de s'affiner de partout, serait l'activité physique idéale pour soulager efficacement les personnes qui souffrent de gonarthrose (l'arthrose du genou). A condition bien sûr de choisir un niveau adapté à ses capacités et de pratiquer cette discipline de manière régulière.

La prématurité accroît le risque d'ostéoporose à l'âge adulte

La prématurité accroît le risque d'ostéoporose à l'âge adulte

Une naissance prématurée et un poids de naissance très faible sont associés à une masse osseuse très inférieure. (1) Ce constat a été établi par des chercheurs norvégiens après examen des dossiers médicaux de 186 participants adultes, âgés de 26 à 28 ans, dont 52 nés avec un très faible poids de naissance à un âge gestationnel moyen de 29 semaines, 56 nés à terme, mais diagnostiqués comme de petite taille pour l'âge gestationnel, et 75 participants, nés à terme et avec un poids normal (groupe de contrôle). Leur densité minérale osseuse a par ailleurs été mesurée en différents points comme la colonne vertébrale et la hanche.

Une idée " lumineuse " pour traiter la douleur chronique

Une idée " lumineuse " pour traiter la douleur chronique

La lumière comme alternative aux analgésiques ? Une étude canadienne montre qu'elle pourrait être utilisée pour bloquer l'activité des neurones responsables de la souffrance. Ses conclusions confirment les promesses de l'optogénétique, une approche thérapeutique novatrice, non invasive et sans effets secondaires, qui consiste à modifier génétiquement des cellules afin de les rendre réactives à la lumière.

Le régime méditerranéen renforce les os !

Déjà largement recommandé pour prévenir les pathologies cardiovasculaires, entre autres bienfaits, le régime méditerranéen est également bénéfique pour l'ossature.

Un doigt bionique redonne le sens du toucher à un patient amputé

La preuve de concept est apportée : grâce à un doigt bionique connecté chirurgicalement aux nerfs de la partie supérieure d'un bras, une personne amputée de la main a pu percevoir des textures rugueuses ou lisses en temps réel. Cette avancée supplémentaire, une première mondiale, va accélérer le développement du sens du toucher en ingénierie prosthétique, un point que les scientifiques cherchent précisément à améliorer.

Septicémie : des cellules souches pour restaurer les capacités musculaires

Septicémie : des cellules souches pour restaurer les capacités musculaires

Réponse inflammatoire généralisée de l'organisme en réaction à une infection sévère, la septicémie, également appelée sepsis, touche 28 millions de personnes dans le monde et provoque 8 millions de décès chaque année. Dans les pays industrialisés, elle fait autant de victimes que l'infarctus du myocarde. Et d'ici cinquante ans, le nombre de cas pourrait doubler en raison du vieillissement de la population.

Une thérapie foetale pour traiter la maladie des os de verre

Une thérapie foetale pour traiter la maladie des os de verre

Un premier essai clinique consistant à injecter des cellules souches à des bébés in utero est programmé pour début 2016. Conjointement supervisé par l'Institut Karolinska en Suède et le Great Ormond Street Hospital au Royaume-Uni, cet essai aura lieu dans plusieurs hôpitaux européens. Il porte sur une thérapie pionnière visant à traiter l'ostéogenèse imparfaite, plus connue sous le nom de maladie des os de verre.

Un risque accru sous antibiothérapie

Une exposition à des antibiotiques dans la petite enfance serait à risque d'incidence accrue d'arthrite juvénile idiopathique. L'explication tiendrait dans l'impact des antibiotiques sur le microbiote et l'immunité au point de favoriser l'apparition de maladies auto-immunes.

Faut-il prescrire ou non des AINS?

Les AINS sont le traitement de référence quelle que soit l'atteinte, axiale ou périphérique, quel que soit leur mode d'action, sélectif (COX 2) ou non sélectif (COX 1/COX 2). Le profil de tolérance est variable selon la molécule et selon les patients et la question que beaucoup de cliniciens se posent est de savoir si dans un traitement long terme, les AINS ont leur place?

Faut-il doser les anti-TNF?

Dans la polyarthrite rhumatoïde (PR), le taux de réponse à un premier anti-TNF est de l'ordre de 80%. En cas d'échappement, ce ne sont plus que 50% des patients qui vont répondre à un deuxième anti-TNF et moins de 30% à un troisième. La question à se poser est de savoir si cette perte d'efficacité est due à l'immunogénicité du biologique et dans ce cas, faut-il doser les anti-TNF en suivi du traitement ?