Le mot du Président de l'ERS 2017, notre confrère le Pr. Guy Joos

12/09/17 à 12:00 - Mise à jour à 11:41

Le Pr. Guy Joos (UZ Gent), Président belge de l'ERS 2016-2017, est un homme heureux. Alors qu'on attendait 20.000 participants pour l'édition 2017 du congrès de l'ERS à Milan, le compteur des inscrits affichait déjà 21.000 à l'ouverture des portes, preuves renouvelée de l'intérêt grandissant pour les pathologies respiratoires et de la qualité du programme scientifique et des activités pratiques proposées lors de cette édition.

Lors de notre entretien, le Pr Joos a abordé l'importance des avancées, tant thérapeutiques que fondamentales, qu'ont connu les "big five" parmi les maladies respiratoires, à savoir, l'asthme (approche personnalisée dans l'asthme sévère), la BPCO (amélioration de l'adhésion thérapeutique et trithérapies), le cancer du poumon (boom de l'immunothérapie), la tuberculose (qui revient au galop) et les infections respiratoires.

Le grand intérêt pour les avancées scientifiques et pharmacologiques en pneumologie vient aussi d'un fait souvent oublié. Mis à part l'asthme, quatre des "big five" font partie du top 10 des principales causes de mortalité dans le monde. Un triste privilège qui devrait vite évoluer vu les innovations présentées à Milan.

En savoir plus sur: