Stockage de l'insuline dans la vraie vie

08/10/18 à 11:51 - Mise à jour à 13:39

C'est bien connu, le froid conserve. Encore faut-il savoir le maitriser de façon adéquate. Cela vaut pour les surgelés, les plats préparés ou restes que l'on veut conserver quelques jours, mais aussi pour conserver des vaccins ou certains médicaments et notamment les flacons d'insuline dont la plage optimale de température de conservation s'étend de 2 à 8°C.

Une équipe allemande (K Braune et al. PS 077-891) a eu la curiosité de vérifier que la conservation de l'insuline était effectuée correctement par les diabétiques, qui dans la majorité des cas la stocke dans le frigo de la maison. Près de 400 diabétiques européens et américains traités par insuline se sont prêtés au jeu entre novembre 2016 et février 2018 et ont placé des capteurs thermiques à côté de leur insuline stockée dans le frigo (flacons non ouverts) ou placée dans un sac de transport (stylo injectable, flacons entamés) et dans ce dernier cas les limites de température admises allaient de 2 à 30 °C.

Stockage de l'insuline dans la vraie vie

Les relevés de température se faisaient à une cadence très rapide, pouvant aller jusqu'à toutes les 3 minutes soit 480 relevés par jour, les résultats étant envoyés vers une application et stockées dans une base de données.

En moyenne les relevés ont été effectués sur une période de 49 jours et les résultats présentés par Katarina Braune concernent 230 registres de température pour de l'insuline stockée et 170 registres pour de l'insuline transportée.

Des anomalies ont été constatées sur 315 des 400 registres, soit 100% des registres concernant l'insuline stockée et 50% des registres concernant l'insuline transportée.

En moyenne, pour l'insuline stockée dans le frigo dépassait la plage de température recommandée était dépassée pendant 11 % du temps (ce qui équivaut à un peu plus de 2 heures et demi par jour).

L'analyse des relevés montre qu'en moyenne une insuline stockée au frigo est dans la plage thermique recommandée pendant 26,6 jours/mois, elle est à plus de 8°c pendant 2,3 jours /mois, à moins de 2°C pendant 1,1 jours dont environ 3 heures par mois en dessous de 0°C.

En revanche, l'insuline transportée n'était au-delà de la plage de température recommandée que pendant 0,54% du temps soit environ 8 minutes par jour ou 4 heures sur un mois avec environ 2/3 de températures > 30°C et 1/3 de températures < 2%.

Alors frigo mal réglé, insuline mise à un endroit inadéquat du frigo, porte trop souvent ouverte amenant des fluctuations de la température ? Il y a certainement plusieurs facteurs qui jouent un rôle dans les résultats constatés, mais la leçon à tirer de ce travail est qu'il est préférable de placer un thermomètre près des médicaments stockés dans un frigo domestique pour vérifier que l'on se trouve dans la plage de températures de conservation conseillée.

A noter que s'il est acquis qu'une insuline congelée n'a plus d'effet, l'impact des autres fluctuations sur son efficacité et donc sur le contrôle glycémique ne sont pas véritablement connues et au vu des résultats de ce travail mériteraient que l'on s'y intéresse de plus près.

Dr Jean-Claude Lemaire. EASD 2018 Berlin 1-5 octobre