Garder son sommeil à coeur

Garder son sommeil à coeur

C'est un paradoxe de voir dans le pays où l'on travaille probablement le plus au monde, le Japon, des spécialistes mettent en ...

Insuffisance cardiaque, espoir déçu

Insuffisance cardiaque, espoir déçu

Les taux de peptides natriurétiques sont de bons indicateurs de la sévérité d'une insuffisance cardiaque et de bons prédicteurs ...

Des chiffres qui méritent attention

Des chiffres qui méritent attention

On le répète à l'envi, la prévalence du diabète de type 2 augmente perpétuellement, mais concrètement cela signifie quoi ?

Piqure de rappel

Piqure de rappel

Chez les diabétiques de type 2, le fait de revenir sur les méfaits de la sédentarité et les vertus de l'exercice s'avère paya ...

Le manque de sommeil dans l'enfance accroît le risque de diabète

Le manque de sommeil dans l'enfance accroît le risque de diabète

Les enfants qui dorment moins que la moyenne sont susceptibles d'avoir des facteurs de risque de diabète de type 2 supérieurs aux autres. Une diminution d'une heure de sommeil par rapport aux recommandations officielles entraîne déjà des conséquences.

HTA: à trop d'acharner sur les chiffres, on en oublie le patient!

HTA: à trop d'acharner sur les chiffres, on en oublie le patient!

Pierre Dewaele - Rencontre avec le Pr Denis Clément de l'Université de Gand qui, plutôt que de commenter les dernières actualités, souvent contradictoires, concernant la prise en charge de l'HTA, lance un message à tous ses confrères, spécialistes et médecins généraliste pour qu'ils adoptent une vision globale du patient hypertendu, seule manière, pour lui, de vraiment réduire le risque cardiovasculaire lié à l'HTA.

Les statines, plus que jamais le fer de lance de la lutte contre le cholestérol

Les statines, plus que jamais le fer de lance de la lutte contre le cholestérol

Pierre Dewaele - Alors que l'ESC 2017 a, pour les inhibiteurs du PCSK9, les yeux de Chimène, le Dr Michel Farnier (lipidologie, Dijon) s'insurge contre une sorte de lavage de cerveau visant à convaincre que les statines ne permettent pas d'atteindre les taux de LDL-cholestérol adéquats.

Anti-inflammatoire : attention !

Anti-inflammatoire : attention !

Pierre Dewaele - La vente libre d'anti-inflammatoires dans nos pays n'est pas sans risques. Si on connait bien les troubles gastro-intestinaux et rénaux, il restait encore à découvrir que ces médicaments ne sont pas tous égaux sur la tension artérielle.

Deux bonnes alternatives !

Deux bonnes alternatives !

Pierre Dewaele - Christopher Cannon a présenté les résultats de RE DUAL PCI, une étude intéressante visant à éviter la trithérapie chez les patients coronariens dilatés et présentant une fibrillation auriculaire associée. L'hypothèse de départ était de supprimer l'aspirine du traitement de base tout en conservant le dabigatran et un inhibiteur P2Y12. L'objectif était bien entendu de réduire les risques d'hémorragie sans augmenter le risque thrombotique.

NON à l'oxygénothérapie en cas de suspicion d'infarctus du myocarde

NON à l'oxygénothérapie en cas de suspicion d'infarctus du myocarde

Jean-Luc Schouveller - Encore une étude majeure présentée lors du congrès de l'ESC qui devrait entraîner une révision des recommandations. Dans l'étude DETO2X-AMI, l'administration d'oxygène à des patients suspectés d'infarctus du myocarde ne résulte pas une diminution de la mortalité cardiaque ou toutes causes. Pour les investigateurs, ces résultats constituent un NON bien sonore à l'administration quasi systématique d'oxygène aux patients suspectés d'infarctus du myocarde.

Arrêt cardiaque: la ventilation artificielle par insufflateur manuel moins sûre et moins pratique que l'intubation trachéale

Arrêt cardiaque: la ventilation artificielle par insufflateur manuel moins sûre et moins pratique que l'intubation trachéale

Jean-Luc Schouveller - Dans l'étude CAAM, menée en France et en Belgique et présentée en session de Late Breaking Clinical Trials à l'ESC, la ventilation artificielle par insufflateur manuel ne se révèle pas plus efficace que l'intubation trachéale en cas d'arrêt cardio-respiratoire hors de l'hôpital. Au contraire, certains résultats issus de CAAM montrent que cette méthode est moins sûre et surtout moins pratique. En conséquence, les investigateurs ne recommandent pas cette méthode de ventilation artificielle comme procédure standard en cas d'arrêt cardiaque.