Vivalia (hôpitaux du Sud-Luxembourg) estime avoir entendu les conseils médicaux

10/09/18 à 14:18 - Mise à jour à 16:03

Yves Bernard, directeur général de Vivalia, affirme dans la DH avoir tendu l'oreille vers les préoccupations du corps médical. " Nous avons fait, jeudi, une ouverture vers le monde médical. La volonté de tendre la main et de dégager un consensus était manifeste." Ceci correspond à ce que communiquait le groupement hospitalier au début de l'été.

Vivalia (hôpitaux du Sud-Luxembourg) estime avoir entendu les conseils médicaux

Les propositions portaient notamment sur le dimensionnement du futur CHR Et la représentativité des médecins. Les conseils médicaux de Libramont et Marche-Bastogne ont soutenu la direction, affirme le DG. Suite à cela, relève la DH, le conseil d'administration " a accepté de porter la capacité du futur CHR à 720 lits, au lieu de 600, et le centre de revalidation provincial, à Libramont, à 90 lits, soit un total de 810 lits ".

"La création du CHR Centre-sud constituera une avancée majeure pour les médecins, les patients et le personnel", communiquait déjà la direction au début de l'été. "En dégageant une proposition de consensus soumise à la décision du Conseil d'administration, le management de Vivalia a apporté une réponse claire aux médecins d'Arlon quant à leurs revendications, notamment sur le dimensionnement du futur Centre Hospitalier Régional Centre-sud ou la superficie de la polyclinique. Il s'agissait donc d'un geste important pour sortir de la politique de blocage actuelle."

Le CA attentif

"Le Conseil d'administration a particulièrement été attentif à trouver un consensus qui puisse doter la province de Luxembourg d'un outil performant à l'horizon 2025, répondant tant aux souhaits des médecins, qu'aux besoins des patients et au bien-être du personnel, tout en respectant les balises financières imposées par le financement régional."

Ces propositions ont ensuite été envoyées aux trois Conseils médicaux. Le gestionnaire les avait inscri à l'ordre du jour des prochains comités permanents de concertation (CPC) de septembre.

"Tant les Conseils médicaux de Libramont et Marche-Bastogne que le gestionnaire souhaitent vivement qu'à l'issue de ces CPC programmés en septembre, Vivalia puisse passer à la vitesse supérieure et avancer concrètement dans son plan stratégique et notamment, dans la création des associations de service qui permettront le respect de la préférence vivalienne souhaitée tant par les Conseils médicaux que par le gestionnaire", commentait l'institution.

C'est donc chose faite.