Top 25 (2017) des substances actives les plus prescrites en ambulatoire

05/11/18 à 15:38 - Mise à jour à 16:26

Le Top 25 des principes actifs en ambulatoire représente en 2017, 35% des dépenses nettes totales en la matière (c'est-à-dire des dépenses de l'assurance obligatoire) et 25 % du volume des traitements (DDD). Il existe, outre ces 25 principes actifs, 736 autres principes actifs remboursés par l'assurance obligatoire dans le secteur ambulatoire.

Top 25 (2017) des substances actives les plus prescrites en ambulatoire

© PHOTOPQR/L'ALSACE

Le TOP 25 contient peu de principes actifs très récents. On n'en compte que deux étant apparus dans le remboursement au cours des cinq dernières années. "Le médicament le plus récent est l'association lamivudine+abacavir+dolutégravir (traitement de l'infection par le VIH), remboursable depuis 2015. Inversement, neuf principes actifs datent d'avant l'année 2000."

Certains principes actifs sont des " vieux habitués " du TOP 25 : l'oméprazole, la simvastatine et le bisoprolole, étaient déjà présents dans le TOP 25 en 1997 (la première année disponible de données Pharmanet).

En tout, les 25 médicaments les plus remboursés atteignent un montant de 923,34 millions d'euros pour 1,306 million de DDD.

Podium

"La première place est encore occupée par l'adalimumab, un inhibiteur du TNF, destiné à enrayer des processus inflammatoires dans des affections graves, après échec des traitements classiques."

L'adalimumab est prescrit dans 46% des cas par des rhumatologues (surtout pour traiter la polyarthrite rhumatoïde), dans 36% des cas par des gastrologues (maladie de Crohn) et dans 16% des cas par des dermatologues (rhumatisme psoriasique). Le nombre de patients est faible mais le traitement coûteux (37 euros par DDD).

"La deuxième place est occupée par le rivaroxaban, l'un des trois nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) présents dans ce Top 25. En six ans, les NOAC ont pris une place majeure au sein des anticoagulants. Ils représentent désormais plus de la moitié des traitements (53% des DDD), parmi les héparines (29%) et les antagonistes de la vitamine K (17%)."

A la troisième place on trouve un deuxième inhibiteur du TNF, prescrit dans 88% des cas par des rhumatologues et dans 11% des cas par des dermatologues.

Cliquez ici pour découvrir le tableau.

Contenu du top 25

-quatre agents immunosuppresseurs indiqués dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn et le psoriasis (l'adalimimab, l'étanercept, l'ustékinumab et le golimumab).

-quatre principes actifs utilisés pour la prévention des thromboses (l'énoxaparine, le rivaroxaban, le dabigatran etexilate et l'apixiban).

-trois hypolipidémiants destinés à réduire le cholestérol (l'atorvastatine, la rosuvastatine et la simvastatine).

-trois principes actifs contre le diabète (l'insuline glargine, l'insuline aspart et la metformine).

-deux inhibiteurs de la pompe à protons destinés à réduire la sécrétion d'acide gastrique (pantoprazole et l'oméprazole).

-deux principes actifs utilisés entre autre dans le traitement de l'hypertension (le bisoprolol et le périndopril).

-un principe actif utilisé contre le BPCO et l'asthme (le formotérol en association avec un corticostéroïde).

-un antipsychotique atypique, indiqué dans le traitement de la schizophrénie et les troubles schizo-affectifs (palipéridone).

-un facteur de coagulation (le facteur VIII de coagulation).

-un principe actif (le dénosumab) utilisé à la fois pour le traitement de l'ostéoporose et les tumeurs solides avec métastases osseuses.

-une association utilisée dans le traitement du VIH (lamivudine + abacavir + dolutégravir).

-une hormone de croissance (somatropine).

En savoir plus sur: