Tiers-payant obligatoire : De Block estime l'objectif atteint

29/06/17 à 10:37 - Mise à jour à 10:51

Source: Le Journal Du Médecin

Le nombre de contacts avec un MG concernant les personnes bénéficiant d'un remboursement majoré a augmenté de 6% grâce au tiers-payant obligatoire. Maggie De Block estime donc que cette mesure introduite en octobre 2015 a atteint ses objectifs. Une lettre va être envoyée aux médecins récalcitrants qui seront suivis de très près.

Tiers-payant obligatoire : De Block estime l'objectif atteint

© BELGA

"Le système a été introduit en octobre 2015 pour rendre les soins chez le médecin généraliste plus accessibles pour nos patients. Et nous y sommes parvenus ", clame fièrement la ministre de la Santé publique. "La première année d'application du régime du tiers payant obligatoire a été évaluée par l'Agence intermutualiste (AIM). Le rapport montre aussi que tous les médecins n'utilisent pas encore le tiers payant pour tous les patients qui y ont droit. L'Inami va envoyer un courrier de rappel aux médecins récalcitrants et les suivre."

Le système est aussi formaté pour les familles qui reportent les soins pour des raisons financières et qui seraient 8%.

Les BIM sont près de 2 millions en Belgique. Grâce au TP obligatoire, ils n'avancent que le coût du ticket modérateur. Les honoraires du médecin sont facturés à la mutuelle immédiatement.

"Avant l''introduction de la mesure en octobre 2015, les médecins généralistes appliquaient le tiers payant lors des consultations dans 60% des cas. Fin 2016, ce chiffre est passé à 86,5%."

Informatique

L'AIM a établi qu'un groupe de 6.673 médecins ont très bien appliqué la réglementation ou au moins lors de huit consultations sur dix en 2016.

Le rapport a établi un profil clair de ces médecins qui pratiquent le TPO : ces médecins sont plus informatisés, reçoivent plus de patients BIM, il est plus jeune en moyenne et travaille plus en groupe en moyenne. Il est plus souvent une femme et gère davantage de DMG.

Hommes plus âgés exerçant seuls

En revanche, il s'avère qu'en 2016, 1.994 médecins qui reçoivent régulièrement des patients ayant droit à un remboursement majoré, ont appliqué le régime de manière insuffisante ou lors de moins de six consultations sur dix. 162 d'entre eux n'ont même jamais appliqué le tiers payant.

L'étude AIM montre qu'il s'agit principalement de médecins plus âgés, de sexe masculin et qui exercent seuls.

Selon l'AIM, au 2e et au 3e trimestre de 2016, 789.543 patients ont toujours pu bénéficier de l'application du tiers payant obligatoire chez leur médecin généraliste. Au cours de la même période en 2016, 267.903 ayants-droit n'ont pas pu bénéficier de l'application du tiers payant obligatoire lors d'une consultation au moins.

Les MG qui refusent de l'appliquer "seront suivis de très près".