Seconde euthanasie d'un mineur en Belgique

06/02/17 à 16:13 - Mise à jour à 16:23

Source: Le Journal Du Médecin

Pour la seconde fois, un mineur d'âge a été euthanasié dans notre pays. Il s'agit d'un jeune Wallon. Mais on ignore de quelle maladie il souffrait.

Seconde euthanasie d'un mineur en Belgique

La commission de la Justice et des Affaires sociales du Sénat lors de la discussion de l'élargissement de l'euthanasie aux mineurs en décembre 2013. © BELGA

Le médecin euthanasieur a déposé la déclaration ad hoc auprès de la Commission fédérale d'évaluation et de contrôle de l'euthanasie. C'est ce que confirme son président, le Pr Wim Distelmans.

La loi qui permet à un mineur dûment éclairé de choisir l'euthanasie date de début 2014. Notre pays est le seul au monde à l'autoriser pour tous les mineurs d'âge mais sous stricte condition. Il doit supporter des souffrances physiques insupportables qui ne peuvent être soulagées et qui sont la conséquence d'un mal incurable. Les souffrances psychiques ne peuvent, contrairement à l'adulte, déboucher sur une euthanasie.

Pour les mineurs figure aussi la condition que la mort due à la maladie doit survenir à échéance connue. De plus, le demandeur doit avoir eu une conversation avec le pédopsychiatre ou le psychologue et les deux parents doivent être d'accord.

Aux Pays-Bas, l'euthanasie en matière de maladie incurable peut être obtenue à partir de 12 ans. C'est arrivé à dix reprises.