Quelque 3.000 demandes d'inscription à la seconde session de l'examen d'entrée en médecine

06/08/18 à 13:04 - Mise à jour à 13:10

Les futurs étudiants en médecine ou en dentisterie avaient jusqu'à hier/dimanche minuit pour s'inscrire à la seconde session de l'examen d'entrée, organisée le 5 septembre prochain. L'Académie de recherche et d'enseignement supérieur (Ares) a reçu environ 3.000 demandes d'inscription, indique-t-elle lundi. Ce chiffre n'est toutefois pas définitif car les candidats ont encore jusqu'au 14 août pour s'acquitter des frais d'inscription.

Quelque 3.000 demandes d'inscription à la seconde session de l'examen d'entrée en médecine

Pour participer à l'examen d'entrée aux études en médecine et dentisterie, il faut débourser 30 euros, une somme remboursée en cas de participation effective à l'épreuve. Les candidats ont jusqu'au 14 août pour s'acquitter de ces frais.

En outre, un délai est laissé aux futurs étudiants pour changer d'avis: ils peuvent annuler leur inscription jusqu'au 31 août. Le nombre d'inscriptions définitives sera alors connu.

Cependant, tous ne se présenteront pas le jour de l'examen. "On estime qu'environ une dizaine de pour cent de candidats ne viendront pas", explique Romain Poriaux, chargé des relations extérieures de l'Ares.

Depuis l'an passé, pour suivre des études en médecine ou en dentisterie, un examen d'entrée doit être réussi. Celui-ci se présente sous la forme d'un questionnaire à choix multiples et évalue huit matières réparties en deux catégories: "connaissance et compréhension des matières scientifiques" d'une part et "communication et analyse critique de l'information" d'autre part. Pour réussir l'épreuve, le candidat devra obtenir une moyenne d'au moins 10/20 pour chaque partie et un minimum de 8/20 dans chaque matière.

Une première session a été organisée le 6 juillet dernier, lors de laquelle un taux de réussite de 20,26% a été atteint. Au total, ce sont 684 candidats qui ont été proclamés lauréats par le jury.

En savoir plus sur: