Prévot soutient Vivalia 2025

22/02/17 à 11:03 - Mise à jour à 12:05

Le plan Vivalia 2025 prévoit la réorganisation de l'offre hospitalière en province du Luxembourg sur deux sites, l'un à Marche, l'autre dans le Sud-Luxembourg. En début de semaine, le ministre wallon de la Santé, Maxime Prévot a souligné qu'il croyait en ce projet.

Prévot soutient Vivalia 2025

© BELGAIMAGE

Le ministre wallon de la Santé Maxime Prévot s'est rendu en début de semaine à Marche-en-Famenne pour assister à la présentation du plan directeur de l'hôpital de Marche que l'intercommunale des soins de santé compte mettre en oeuvre dans le cadre du projet Vivalia 2025.

Les travaux les plus proches dans le cadre de ce plan directeur portent sur la construction de la nouvelle aile B6, une nouvelle salle d'opération et une nouvelle salle de réveil.

"Le but du B6 est de centraliser les activités de consultation pour faciliter l'accès de la patientèle. Cette nouvelle aile permettra aussi de développer une nouvelle unité de gériatrie pour l'hôpital de jour, une nouvelle maternité, ainsi qu'une unité de soins", a expliqué Bertrand Lespagnard, directeur adjoint en charge du pôle "opération" de Vivalia.

Les investissements nécessaires à la construction de cette nouvelle aile sont estimés à 10 millions d'euros. Les travaux doivent débuter dans le courant de l'année. "L'hôpital du futur, c'est aussi un nouveau quartier opératoire, un nouvel hôpital de jour chirurgical, un nouvel hôpital de jour médical avec unité endoscopique, un nouveau service de kinésithérapie, et le réaménagement de l'accueil et des parkings."

Pour rappel, le plan Vivalia 2025 prévoit la réorganisation de l'offre hospitalière en province du Luxembourg sur deux sites, l'un à Marche, l'autre dans le Sud-Luxembourg. "Je me préoccupe du bon aboutissement de Vivalia 2025, car c'est un projet auquel je crois", a déclaré Maxime Prévot, insistant sur la nécessité pour le paysage hospitalier de se moderniser et de se rationaliser.

Le ministre Maxime Prévot lors de sa visite à l'hôpital de Marche, s'est réjouit "de la sérénité retrouvée autour du projet Vivalia 2025" , annonce de son côté L'Avenir. Mais "dans la foulée, le ministre a enteré tout espoir que le pet scan attribué à la province de Luxembourg, soit installé à Arlon" estimant qu'il est "peu cohérent de l'installer à Arlon, dans la mesure où un grand hôpital va être construit ailleurs dans la perspective Vivalia 2025." Ce qui n'a pas plus bien sûr au bourgmestre d'Arlon, Vincent Magnus, qui va continuer son combat pour le maintien d'un hôpital à Arlon...