Numéros Inami : Lettre ouverte des doyens à Maggie De Block et Charles Michel

10/03/17 à 14:32 - Mise à jour à 14/03/17 à 15:17

Source: Le Journal Du Médecin

Les doyens, membres du jury interuniversitaire responsables de la sélection pour l'accès les masters de spécialisation, les Drs D'Orio, Schetgen et Vanpee, signent une lettre ouverte au Premier ministre Charles Michel et à la ministre de la Santé publique Maggie De Block.

Numéros Inami : Lettre ouverte des doyens à Maggie De Block et Charles Michel

© CTR

Ils se demandent si "oui ou non le gouvernement fédéral mettre en action les conditions législatives permettant de délivrer cette année aux étudiants actuellement en fin de 2e cycle en médecine (et en médecine dentaire) une attestation leur permettant d'obtenir un numéro Inami pour débuter un master de spécialisation".

Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre,

Nous, Jury interuniversitaire d'admission aux études de 2e cycle de spécialisation en sciences médicales et dentaires, estimons que la situation des étudiants en médecine est alarmante. Si, Madame la ministre, vous ne tenez pas la promesse que vous avez faite d'accorder un numéro Inami à tous les étudiants en médecine et médecine dentaire afin de leur permettre d'entamer leur spécialisation, 800 étudiants seront sacrifiés. Le gouvernement de la Communauté française a, de son côté, rempli la condition exigée par le fédéral, à savoir organiser un examen d'entrée.

Notre demande est simple :

Le Gouvernement fédéral va-t-il, oui ou non, mettre en action les conditions législatives permettant de délivrer cette année aux étudiants actuellement en fin de 2e cycle en médecine (et en médecine dentaire) une attestation leur permettant d'obtenir un numéro Inami pour débuter un master de spécialisation ?

L'an dernier, par courrier recommandé, vous nous avez demandé, Madame la ministre, de délivrer les dernières attestations aux étudiants de la cohorte 2015-2016. Cela fut fait en concertation avec la Communauté française. A ce stade, et comme dénoncé depuis trois ans, il ne reste donc plus d'attestation pour les étudiants de la cohorte 2016-2017.

Le 23 décembre 2016, votre message était positif. Nous vous citons : "Le conseil des ministres a décidé vendredi d'attribuer un numéro Inami aux étudiants en médecine qui sont en dernière année et qui réussiront leurs examens en juillet ou en septembre, a indiqué la ministre des Affaires sociales, Maggie De Block. ... 'On ne pouvait pas prendre en otage les étudiants en dernière année, qui doivent faire leur choix, et leurs parents'", a expliqué la ministre".

Cette promesse est-elle toujours d'actualité ? Ou comptez-vous sacrifier plus de 800 étudiants alors que nous sommes en pénurie médicale bien documentée pour certaines spécialités et que, chiffres à l'appui en 2016, sur les 686 demandes de numéros Inami pour les nouveaux agréments de médecin en Communauté française, 250, soit plus de 35%, avaient un diplôme obtenu hors Belgique.

Les étudiants ne peuvent en aucun cas être victimes de la situation actuelle qui trouve son origine dans une saga purement communautaire

Nous vous invitons, Monsieur le Premier ministre, Madame la ministre, ainsi que l'ensemble de la classe politique belge, à revenir à une logique constructive non seulement pour les étudiants engagés dans la formation médicale ou dentaire, mais également pour l'organisation des soins de santé.

Le Jury interuniversitaire attend avec impatience votre réaction. Il serait regrettable qu'il ne puisse effectuer son travail de sélection cette année.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos