Nouvelle recommandation de bonne pratique pour MG en matière de dépression

13/02/17 à 14:45 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Journal Du Médecin

A partir du 14 février 2017, les médecins généralistes recevront une recommandation de bonne pratique relative à la dépression chez les adultes complètement renouvelée, annonce la ministre de la Santé publique, Maggie De Block. Elle a été réactualisée par la SSMG et Domus Medica et validée par le Centre belge pour l'Evidence-Based Medicine (Cebam) et la Belgian Psychotropics Expert Platform (BelPEP). 250.000 euros ont été dégagés pour l'implémenter.

"Une attention particulière est prêtée au diagnostic, au fait de référer le patient et aux thérapies les plus adéquates. La prescription correcte de psychotropes, tels que les antidépresseurs et les antipsychotiques, est également abordée en détails", pointe la ministre.

La raison est simple, selon Maggie De Block : "Les Belges prennent encore beaucoup trop d'antidépresseurs alors que cela est loin d'être toujours nécessaire. Cette recommandation doit permettre de contribuer à la réduction du nombre de prescriptions et de l'utilisation de psychotropes, un objectif qui fait partie de l'accord de gouvernement."

La recommandation doit aider le MG qui décèle souvent au premier chef la dépression à prescrire EBM.

Il s'agit en fait de la révision d'une ancienne recommandation ; deux associations de médecins généralistes, Domus Medica et la SSMG, se sont chargées de la mise à jour.

La recommandation est basée sur douze thèmes cliniques, notamment : le diagnostic, le risque de suicide, le fait de référer le patient, le traitement d'une dépression légère, modérée ou grave, le suivi, la collaboration et les personnes âgées.

Elle vise à éviter tant la sur-prescription que la sous-prescription de même que des durées de traitement trop courtes.

Elle porte aussi sur les différents moyens de collaborer avec les psychologues et psychiatres cliniciens, l'importance de renvoyer le patient à temps et le rôle des patients dans le choix thérapeutique.

L'approche des personnes âgées est traitée distinctement car la dépression au grand âge se mêle à la démence.

Maggie De Block a tenu à moderniser la recommandation étant donné que la dépression touche 15% des plus de 15 ans en Belgique en 2013. La même année, 1,17 million de Belge se sont fait délivrer des anti-dépresseurs en pharmacie publique.

250.000 euros ont été dégagés pour mettre en pratique cette recommandation.

La nouvelle version a été validée par le Centre belge pour l'Evidence-Based Medicine (Cebam) et la Belgian Psychotropics Expert Platform (BelPEP).

Veuillez trouver la recommandation sur le lien suivant.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos