Nombre de naissances, inductions et césariennes assez stable en Wallonie-Bruxelles

19/05/17 à 10:03 - Mise à jour à 23/05/17 à 15:31

Source: Le Journal Du Médecin

Le Centre d'épidémiologie périnatale (Cepip) a publié un rapport sur les données 2015. Il constate que la proportion d'inductions diminue depuis 2009 dans les maternités wallonnes et se stabilise depuis 2012 dans les maternités bruxelloises. La proportion de césariennes est stable dans les maternités des deux Régions. Par ailleurs, la proportion de mères souffrant de surpoids ou d'obésité continue à augmenter dans les deux Régions. Le nombre de naissances continue de diminuer en Wallonie et se stabilise à Bruxelles.

Nombre de naissances, inductions et césariennes assez stable en Wallonie-Bruxelles

© BELGAIMAGE

Le Cepip, qui collecte ces données pour le compte de l'Aviq (Agence pour une vie de qualité) et de l' l'Observatoire de la santé et du social de Bruxelles-Capitale, fait quelques constats concernant les données disponibles pour 2015.

Premièrement, "le nombre de naissances continue à diminuer en Wallonie atteignant 36.418 naissances en 2015. Le nombre de naissances ayant eu lieu sur le territoire bruxellois est stable depuis 6 ans (24.549 en 2015)".

Deuxièmement, l'âge moyen des mères continue à augmenter passant, à Bruxelles de 30,7 ans à 31,5 ans de 2009 à 2015 et en Wallonie de 29,4 ans à 30,0 ans.

Troisièmement, la proportion de femmes souffrant de surpoids ou d'obésité en début de grossesse continue à augmenter passant de 33,9 % à 37,7 % en Wallonie et de 31,8 % à 35,9 % à Bruxelles.

En revanche, tant l'induction que la césarienne sont des pratiques chirurgicales qui se stabilisent. Ainsi, "la proportion d'induction diminue dans les maternités wallonnes passant de 33,3 % en 2009 à 31,6 % en 2015 et est stable depuis 2012 dans les maternités bruxelloises avec 29,1 % en 2015. En Wallonie et à Bruxelles, la proportion de césarienne est stable avec respectivement 21,5 % et 20,0 % en 2015. Quant à la proportion d'épisiotomie, elle diminue dans les maternités des deux régions passant de 31,2 % en 2009 à 24,7 % en 2015 à Bruxelles et de 38,2 % à 28,7 % en Wallonie".

Il existe toutefois de grandes variabilités entre maternité.

En savoir plus sur: