Nicolas de Pape
Nicolas de Pape
Senior Writer
Opinion

14/12/17 à 17:30 - Mise à jour à 20/12/17 à 11:24

Neige

Jean Quatremer, le correspondant de Libération à Bruxelles, s'est encore moqué de nous récemment dans un tweet, lundi : "Les tunnels bruxellois sont fermés parce qu'il pleut. Tout est fait ici pour un climat niçois !"

Neige

© BELGA

Ce n'était même pas de la neige, en l'occurrence.

Plus au nord, plus à l'est, de la poudreuse plutôt flasque, en fait. La pire.

Combien de médecins ne sont pas arrivés chez leur patient ? Combien d'hôpitaux en manque de personnel parce qu'une nouvelle fois, la Belgique est paralysée par trois flocons ?

En cause: des camions d'épandage "surpris" par la neige (normal : nous sommes en décembre), des automobilistes en panique, des transports en commun coincés par des pneus qui patinent et qui immobilisent les bus, moult camions en ciseau sur nos autoroutes saturées.

L'aéroport paralysé lui aussi.

La météo ne nous avait pourtant pas menti. L'excuse de l'impréparation est nulle et non avenue.

Mais rien n'y fait. Plus de 1.000 km de bouchons ont été enregistrés lundi. Le débat sur l'obligation d'utiliser des pneus neige (ou mieux : les fameux pneus "quatre saisons") a ressurgi. C'est une partie de la solution mais les classes moyennes ne pourraient pas, paraît-il, se le payer. Dès le 1er janvier 2018, la voiture de société pourra être remplacée par 400 à 500 euros cash, non taxés. Ce serait 5-10% de trafic en moins. Pourquoi ne pas interdire aux camions de circuler entre 8 et 10 h et entre 17 et 19 h ? Pour le RER, il faudra attendre 2030 pour le bouclage intégral. Beaucoup d'entre nous seront retraités.

Les patients de la Clinique du Parc-Léopold, par contre, ont été déménagés sans encombre dans le tout nouvel hôpital du Chirec à Delta. Comme quoi, qui le veut, le peut...

Nicolas de Pape