Mini-épidémie de norovirus à l'UZ Leuven

07/03/18 à 10:28 - Mise à jour à 10:56

Vingt patients de l'hôpital universitaire de Louvain (UZ Leuven), traités en ambulatoire pour une dialyse rénale, ont été affectés par le norovirus, dont les symptômes ressemblent à la grippe intestinale. Le service a pris immédiatement toutes les précautions nécessaires, assure mardi Johan Van Eldere, médecin en chef de l'UZ Leuven.

Mini-épidémie de norovirus à l'UZ Leuven

© Christophe Ketels / COMPAGNIE GAGARINE

"Un certain nombre de patients venus effectuer une dialyse à l'hôpital se sont plaints le vendredi 23 février de symptômes gastro-intestinaux tels qu'une diarrhée et des douleurs intestinales. Le lundi suivant, il est ressorti des tests que cinq d'entre eux avaient attrapé le norovirus. Nous avons testé la semaine dernière les 200 patients sous dialyse et 15 d'entre eux étaient porteurs du virus", explique M. Van Eldere ce 6 mars.

Afin d'éviter la propagation de la maladie au sein du service de dialyse, des mesures de précaution ont été immédiatement prises tels que le port de masques. "Les résultats d'analyse auprès des patients testés démontrent que le virus ne s'est pas davantage propagé dans notre département."

Cette épidémie n'est pas exceptionnelle, selon Dr Van Eldere. L'UZ Leuven est confronté à de tels épisodes deux à trois fois par an. Le norovirus n'est en outre pas dangereux pour les personnes en bonne santé et guérit habituellement spontanément après quelques jours.

Le premier groupe de patients chez qui le virus a été détecté est depuis guéri.