Mieux prévenir les maladies professionnelles au 21e siècle

26/04/18 à 13:08 - Mise à jour à 13:06

Maggie De Block et le président de la Commission de réforme " des maladies professionnelles du 21e siècle ", le Pr Josse Van Steenberge, ont présenté aujourd'hui les résultats des travaux de la commission aux partenaires sociaux. La ministre l'avait chargée d'évaluer le système de reconnaissance des maladies professionnelles et des maladies en relation avec le travail. Il faut prévenir ces maladies avant leur apparition, conclut la commission.

Mieux prévenir les maladies professionnelles au 21e siècle

© PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

Maggie De Block estime que " les règles actuelles ne sont plus adaptées à la société et aux affections d'aujourd'hui, comme le burn-out par exemple. Nous devons mettre davantage l'accent sur la prévention. Les conclusions des experts confirment cette nécessité et proposent entre autres de redéfinir la notion de maladie en relation avec le travail ".

Maggie De Block, après avoir fusionné le Fonds des maladies professionnelles (FMP) et le Fonds des accidents du travail (FAT) en 2015 a lancé début 2017 Fedris, l'agence fédérale des risques professionnels.

Fedris va maintenant se " nourrir " des recommandations de la commission après discussion des conclusions de la commission avec les partenaires sociaux.