Manifestation de soutien au médecin iranien Djalali le 10 octobre

08/10/18 à 13:27 - Mise à jour à 13:45

Le 10 octobre prochain, journée internationale contre la peine de mort, Amnesty International et la Vrije Universiteit Brussel (VUB) organiseront une marche pour Ahmadreza Djalali, annonce Bruzz mercredi. Ce spécialiste de la médecine d'urgence résidant en Suède a été professeur invité à la VUB. Accusé d'espionnage, il a été arrêté en avril 2016 et été condamné à mort en Iran le 21 octobre 2017. "Il est de plus en plus épuisé physiquement et mentalement", raconte son ex-collègue Gerlant Van Berlaer. Il ne pèse plus que 50 kg.

Manifestation de soutien au médecin iranien Djalali le 10 octobre

Ahmadreza Djalali est emprisonné depuis déjà deux ans et demi et sa condamnation à mort peut être exécutée à tout moment. "C'est très difficile psychologiquement", ajoute Gerlant Van Berlaer. "En raison de la guerre commerciale avec les Etats-Unis, l'Europe reste un important partenaire commercial pour l'Iran et cela joue un rôle" dans le report de l'exécution de la peine, estime-t-il.

"Ahmadreza a droit à un bref appel une fois par jour. La plupart du temps, il est pour son épouse, parfois pour ses avocats. Mais hier, il m'a appelé. Il m'a dit qu'il ne pesait plus que 50 kg."

"Il souffre de l'estomac et des intestins, d'une éruption cutanée ainsi que de douleurs à l'oeil gauche et d'une hernie inguinale. On lui a promis la visite d'un médecin depuis des mois mais il ne l'a pas encore vu. En tant que médecin, il est très inquiet. Et puis il y a l'incertitude."

Il existe cependant une lueur d'espoir, ajoute son ex-collègue. "L'Anglo-iranien Nazanin Zaghari-Ratcliffe, qui se trouve en prison en Iran depuis cinq ans pour des faits similaires, a récemment obtenu un congé pénitentiaire de trois jours pour voir ses enfants."

La marche est une initiative des étudiants. Ils se rassembleront le 10 octobre sur le campus de la VUB à Ixelles pour rejoindre vers 18h30 l'ambassade d'Iran.