Maisons médicales : " L'audit de KPMG nous est favorable "

20/11/17 à 11:59 - Mise à jour à 21/11/17 à 15:39

Vendredi dernier, à la veille du colloque de la Fédération des maisons médicales (FMM), l'audit de KPMG commandé par la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, était détaillé au cabinet. Selon Christophe Cocu, secrétaire général de la FMM, il est " globalement favorable ". Reste à savoir s'il sera rendu public et qu'en sera la traduction politique. Le moratoire va-t-il sauter ?

Maisons médicales : " L'audit de KPMG nous est favorable "

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Dans une interview à paraître dans le jdM que Christophe Cocu nous a accordée , celui-ci craint surtout ce que Maggie De Block fera de l'audit alors que KPMG l'a détaillé au cabinet de la Santé publique vendredi, selon la FMM. Nous attendons des informations du cabinet De Block. Extraits :

jdM : Comment vont les maisons médicales (MM) ?

Christophe Cocu : Elles sont résilientes et portées vers l'avenir. Mais aussi inquiètes car les pouvoirs publics disent souvent qu'ils nous soutiennent mais dans les faits on attend souvent le résultat. On est aussi résolu à se battre pour avancer.

Ce congrès n'avait toutefois rien d'exceptionnel. Il n'y a pas le feu au lac...

Ce colloque a lieu tous les cinq ans. Toutefois, l'actualité politique s'est fortement invitée au colloque car Maggie De Block a reçu, selon nos informations, l'audit sur les MM de KPMG qui lui a donné les explications nécessaires. Nous n'avons pas eu de retour formel. Mais des informations informelles que l'on reçoit, c'est " plutôt positif ". Encore faut-il attendre les conclusions politiques... On est impatient de les entendre car nous espérons que la ministre ne va pas s'asseoir dessus et qu'elle le rendra public.

Donc c'est prévu que l'audit soit rendu public ?

Justement, on en sait pas. On est impatient de le voir sortir puisqu'il nous est tout à fait favorable.

Pensez-vous que la ministre De Block va changer son fusil d'épaule concernant cet espèce de moratoire sur les nouvelles maisons médicales ?

La crainte est la suivante : que l'argumentation se modifie. On nous dit : "Tous les ans, vous dépassez votre budget." Ce qui est vrai pour la simple raison que de plus en plus de patients s'inscrivent au forfait. Ce n'est pas un coût supplémentaire pour la sécu. C'est même un glissement de l'enveloppe générale à l'acte et l'enveloppe générale au forfait.

Etes-vous opposé toutefois à la " manière De Block " qui est de faire un audit avant de décider de quelque chose, notamment d'allouer de nouveaux budgets ?

Si, si. On a toujours dit qu'on était content qu'on se penche sur le secteur pour infirmer ou confirmer l'intérêt des pratiques au forfait. Dans le cas de KPMG, on a décidé d'y participer. Ce qui ne nous convient pas par contre, c'est le moratoire...

En savoir plus sur: