Maggie De Block signe un cadre pluriannuel avec les pharmaciens

16/03/17 à 14:38 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Pharmacien

Plusieurs modifications dans le monde des pharmaciens sont à l'agenda du " pacte " signé entre la ministre De Block et les pharmaciens. Elles concernent les généralistes et leurs patients : statut de pharmacien référent pour le malade chronique, honoraire de garde qui n'est plus demandé dans certains cas et meilleur encadrement des préparations magistrales et de la vente de médicaments en ligne.

Maggie De Block signe un cadre pluriannuel avec les pharmaciens

La ministre De Block avec des représentants des pharmaciens (à droite : Marcel Hermans, président d'Ophaco). © BELGAIMAGE

Les pharmaciens vont bientôt être rémunérés pour leurs tâches différemment car ils vont les réaliser différemment. Ainsi, l'honoraire de garde serait forfaitarisé par jour de garde. Votre patient ne paiera plus l'honoraire de garde s'il a en mains une prescription du médecin pour des médicaments, même non-remboursables.

La réforme met également en place un "pharmacien référent" pour approfondir la relation entre le patient et "son" pharmacien à la manière du médecin généraliste référent. C'est une relation qui sera inscrite dans la politique qui concerne les soins intégrés malades chroniques. Les patients souffrant de maladies chroniques (diabétiques de type II et asthmatiques) sont visés. Ils devront être proactifs au sein d'une relation durable avec la première ligne.

"La plus-value pour les patients chroniques, c'est que le pharmacien de référence a toujours une vue globale sur leur état de santé, ce qui lui permet de mieux donner conseil, de renvoyer les patients à temps vers d'autres prestataires et de faire un suivi individuel des patients polymédiqués", a défendu la ministre. Le pharmacien de référence ne se substituera pas au médecin, a assuré l'Ophaco (Office des pharmacies coopératives de Belgique). Celui-ci reste compétent pour les visites de contrôle et les prescriptions.

"Aujourd'hui, dans la pratique, de nombreux pharmaciens remplissent déjà ce rôle de pharmacien de référence, surtout pour les patients chroniques. En introduisant officiellement ce terme, nous voulons accentuer ce rôle. Nous soulignons ainsi le fait qu'il s'agit d'un engagement de longue durée impliquant une relation thérapeutique durable entre le pharmacien et son patient."

"Virtual Integrated Drug Information System"

Le plan d'action pour les pharmaciens a également rappelé la mise en place pour 2019 du système Vidis. Ce "Virtual Integrated Drug Information System" est un système de communication électronique pour la gestion de tous les aspects du traitement médicamenteux d'un patient.

En outre, de grands changements sont prévus concernant les pharmacies de garde. Le système actuel n'est pas totalement pertinent pour vos patients. Après 22 heures, il faut téléphoner à un call center payant ou à la police. Dans l'attente du numéro gratuit 1733 opérationnel début 2018, le pharmacien de garde après 22 h sera mentionné sur un site internet. Les pharmaciens auront l'obligation (comme c'était le cas auparavant) de mentionner les qui est de garde.

L'ensemble du rôle et des honoraires de garde va être revu pour 2018.

Un honoraire de permanence de garde forfaitaire va être introduit pour la plage 22 h- 8 h. Pendant ces heures, le pharmacien ne peut plus demander un supplément de garde. Pendant la garde en journée et jusque 22 heures, un honoraire de garde est prévu par l'Inami si du moins le patient dispose d'une prescription médicale et ce - nouveauté - que les médicaments soient remboursables ou pas. Donc le patient peut se fournir sans coût supplémentaire en journée ou le soir en médicaments à cette condition.

Toutefois, un supplément de garde peut être demandé si le caractère d'urgence est manifestement dévoyé. Toutefois, les organisations représentatives des pharmaciens (APB et Ophaco) soulignent que le critère d'urgence est tellement personnel que l'honoraire de garde sera rarement appliqué.

Rémunération à la capitation

Autre nouveauté : la rémunération à la capitation. Comme l'honoraire du DMG pour le généraliste, le pharmacien recevra déjà cette année, pour certains patients chroniques ce type de rémunération

Le moratoire sur l'installation des pharmacies reste d'actualité car leur densité est trop grande en Belgique - 45 pour 100.000 habitants, contre 35 en France, 26 en Allemagne et 12 aux Pays-Bas - et leur répartition n'est pas non plus très équilibrée.

Enfin, la préparation magistrale sera encadrée juridiquement. Elle ne pourra plus être sous-traitée que dans une autre officine. Les six classes sont conservées à cet égard. La préparation magistrale "orpheline" ne sera plus réservée aux pharmaciens hospitaliers. Les coûts de ces préparations seront mieux pris en charge via un remboursement Inami.

La pharmacie en ligne, notamment de médicaments sous ordonnance, pose des questions de sécurité mais la ministre souhaite que les pharmaciens évoluent à ce sujet à condition que les mêmes garanties prévalent en officine et en ligne. Cela ne peut se passer qu'au travers d'une relation thérapeutique existante et si le pharmacien est en mesure de prendre contact avec le patient. La vente en ligne de médicaments remboursés n'est donc plus taboue mais elle exige un cadre juridique qu'on attend pour 2018.

En savoir plus sur: