Liège : la giga-clinique du Montlégia toujours prévue pour avril 2019

01/06/17 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

La super-clinique du MontLégia qui regroupera sur un même site les implantations actuelles de Saint-Joseph (Liège), de l'Espérance (Montegnée) et de Saint-Vincent (Rocourt) devrait être livrée à temps, soit en avril 2019. Elle offrira 840 lits au total avec l'hôpital de jour. Il en coûtera 350 millions d'euros dont 215 à charge de la Wallonie.

Liège : la giga-clinique du Montlégia toujours prévue pour avril 2019

© BELGA

Le gros oeuvre de la future clinique du MontLégia (CHC) étant achevé, le chantier en est actuellement au stade du parachèvement et des techniques spéciales. Si bien que les délais annoncés au lancement des terrassements, en juin 2014, seront à priori respectés. L'ouverture est prévue en avril 2019, a indiqué jeudi Isabelle François, chef de projet, à l'occasion de la visite de chantier de Maxime Prévot, ministre wallon de la Santé.

La clinique du MontLégia regroupera sur un même site les implantations actuelles de Saint-Joseph (Liège), de l'Espérance (Montegnée) et de Saint-Vincent (Rocourt). L'accès principal sera organisé depuis le nouveau pont qui a été construit au-dessus de l'autoroute A602, entre les sorties de Burenville et Ans/Montegnée.

"La clinique comprendra 720 lits ainsi que 120 places en hôpital de jour. C'est équivalent à ce qui existe actuellement sur les trois sites. Les connexions ont été réfléchies de manière à faciliter la vie des patients et des professionnels", souligne Isabelle François.

Parmi les facilités, citons par exemple l'aménagement d'un parking sous les deux ailes depuis lequel les patients et visiteurs pourront atteindre directement l'étage souhaité via un ascenseur sans devoir passer par le hall principal. "Il y aura des véhicules autoguidés qui, dans des couloirs réservés à la logistique, transporteront les chariots. Le temps ainsi récupéré sera mis au profit du patient", poursuit la chef de projet.

L'investissement global s'élève à 350 millions d'euros, comprenant un subside de la Région wallonne de près de 15 millions d'euros et un financement régional de 215 millions d'euros octroyé à raison d'un trente-troisième par an.

(avec Belga)