Liège aura-t-il son réseau PMG ?

03/11/17 à 06:00 - Mise à jour à 02/11/17 à 17:10

La semaine dernière, en sous-commission postes de garde de la médico-mut, le représentant de Maggie De Block a postposé un projet apparemment bien ficelé de partage de la province de Liège en deux " bassins " de population de 200.000 et 800.000 habitants. L'Absym s'étonne.

Liège aura-t-il son réseau PMG ?

La région de Liège, très dispersée à ce niveau, compte 28 cercles de MG. © Belpress.com

"Le 25 octobre 2017, lors d'une réunion d'un sous-groupe de la Commission nationale médico-mutualiste dédié aux postes médicaux de garde (PMG), le FAGW nous a présenté le projet de création de réseaux PMG couvrant le territoire de la province de Liège. Ce document fut réalisé à la suite de plusieurs réunions de concertation avec les cercles de la région. La province de Liège serait divisée en 2 réseaux ", explique le Dr Pierre Zaeytydt, vice-président des Chambres syndicales de Liège-Luxembourg.

" Un premier réseau reprend la région de Verviers et les cantons rédimés germanophones. Il regroupe environ 280.000 patients potentiels. Ils ont deux problèmes parmi d'autres : l'usage de la langue allemande qui nécessite des médecins bilingues et une densité faible de population, notamment dans les Fagnes. Ils ont réussi magnifiquement à créer un réseau de postes de garde. "

Le deuxième réseau en province de Liège devrait regrouper 811.000 habitants. La région de Liège, très dispersée à ce niveau, compte 28 cercles de MG sur la soixantaine de cercles wallons, ce qui est énorme, souligne le Dr Zaeytydt. Le Condroz connaît un problème de densité et de pénurie de médecins. Assurer la garde a toujours été un problème. " Il faut donc absolument un PMG dans la région. Un coordinateur doit être chargé d'organiser les gardes pour cette deuxième zone. Le plan nécessite de rendre le 1733 fonctionnel. Mais ceci relève du ministère de l'Intérieur. "

En sous-commission PMG de la médico-mut, les représentants de l'Absym, du GBO, d'AADM et des mutuelles étaient donc heureux d'avoir trouvé une solution, souligne le Dr Zaeytydt. Le président du FAGW, Guy Delrée, également. " Quelle n'a pas été notre surprise d'entendre que le représentant de la ministre Maggie De Block (ndlr : probablement Dirk Devroey, professeur de médecine générale à la VUB) suspendait le projet ! Il a dit : 'Cela doit remonter au cabinet !' "

Peut-être est-ce dû au fait qu'il y a 800.000 habitants dans cette zone ? " C'est possible, mais en Flandre il y a aussi des bassins de soins très importants. "

Selon le vice-président des Chambres syndicales de Liège-Luxembourg, le représentant de la ministre n'a pas fixé de nouvelle date pour discuter de ce projet. " L'Absym espère qu'une décision sera prise rapidement car le syndicat connaît la difficulté de fédérer, autour d'un même projet, un nombre aussi important de cercles. "

Le cabinet De Block n'a pas pu, dans les délais impartis, répondre à nos sollicitations.