Les femmes médecins travaillent-elles vraiment moins que les hommes ?

02/08/18 à 09:31 - Mise à jour à 11:52

Une pénurie encore accentuée de médecins en raison du fait que la féminisation met sur le marché des femmes-médecins qui travaillent moins que leurs congénères masculins ? Il faut nuancer.

Les femmes médecins travaillent-elles vraiment moins que les hommes ?

© © Wavebreak Media

Le Quotidien du médecin brise cet été certains mythes à ce sujet dont, cette semaine, celui qui veut que les femmes-médecins travaillent moins que leurs confrères masculins.

10% de moins

Les chiffres à ce sujet sont à la fois datés et incomplets. Selon une étude du ministère français de la Santé datant de 2001, il apparaît qu'une femme médecin travaille par semaine 6 h et 11 minutes de moins qu'un confrère masculin sur un horaire hebdomadaire moyen de 47 heures et 22 minutes (qui correspond à l'horaire d'un médecin homme sans enfant et indépendant).

En 2016, la même source a enquêté et découvert que la semaine d'une femme-médecin était plus courte d'environ 10%. Mais " la différence s'enregistre surtout au début de la carrière au moment de la maternité et d'une attention plus grande portée à l'enfant ", explique le Dr Christine Bertin-Belot, présidente de " Association Femme médecin libéral ".

Dès que cette période se termine, les femmes-médecins travaillent autant que n'importe qui.

Fossé de génération

La différence entre femmes et hommes est d'ailleurs bien plus petite que celle entre générations. " Les jeunes médecins, hommes ou femmes, souhaitent moins travailler que leurs aînés. Ils ne veulent plus consacrer autant de temps à travailler et je leur donne raison. "